Benoît XVI invite à promouvoir la paix, à l’exemple de sainte Brigitte de Suède

| 1501 clics

ROME, Dimanche 23 juillet 2006 (ZENIT.org) – En pleine crise internationale provoquée par le conflit au Moyen Orient, le pape Benoît XVI propose ce dimanche de suivre l’exemple de sainte Brigitte de Suède, que l’Eglise fêtait ce dimanche, pour promouvoir le dialogue entre les cultures.



A la fin de la prière de l’Angélus, le pape a rappelé, en improvisant que l’Eglise célébrait aujourd’hui « la fête de sainte Brigitte, l’une des patronnes de l’Europe, venue de Suède, qui a vécu à Rome, qui a fait un pèlerinage en Terre Sainte et qui nous invite ainsi à aider l’humanité à trouver un grand espace de paix, précisément aussi en Terre Sainte ».

« Cette exemplaire épouse et mère s’est par ailleurs rendue en pèlerinage, une fois devenue veuve, dans les lieux saints du christianisme, a ajouté le pape dans sa salutation aux pèlerins de langue allemande. Puisse sa vie de croyante nous aider à voir la main du créateur divin dans les hommes et les cultures que nous rencontrons ».

Brigitte de Suède naquit vers 1303 d’une famille noble à une cinquantaine de kilomètres au nord de Stockolm. Orpheline de mère en 1314 elle fut confiée à l’une de ses tantes maternelles. Vers l’âge de treize ans elle épousa Ulf Guodmarsson, âgé de dix-huit ans, dont elle eut quatre garçons et quatre filles. Jusqu’en 1340, Brigitte s'occupa de l'éducation de ses enfants mêlés à ceux qui vivaient dans la grande propriété d'Ulvasa, leur lisant la Bible et la Vie des Saints. Elle fit construire sur le domaine un bâtiment pour les pauvres et les malades qu'elle soignait elle-même avec ses enfants. Son mari mourut en 1344 au retour d’un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle. En 1346 elle fonda l’Ordre du Saint Sauveur.

En 1371, deux années avant sa mort, à la suite d’une vision mystique, Brigitte entreprit un pèlerinage en Terre Sainte qui sera marqué par plusieurs accidents et de profondes expériences spirituelles.

Elle fut canonisée en 1391 par le pape Boniface IX.

En 1999 le pape Jean-Paul II la nomma co-patronne de l’Europe.