Benoît XVI invite à une « évangélisation plus profonde » de l’Afrique

Audience Ad Limina aux évêques d’Ouganda

| 2290 clics

ROME, Dimanche 7 mars 2010 (ZENIT.org) - En recevant les évêques d'Ouganda, en visite Ad Limina à Rome, le 5 mars, Benoît XVI a souhaité « une évangélisation plus profonde » de l'Afrique.

Le pape a notamment rappelé combien « la force de la Parole de Dieu et la connaissance et l'amour de Jésus ne peuvent que transformer la vie des personnes, améliorant leur manière de penser et d'agir ».

Il a recommandé aux évêques africains d'aider « les prêtres et les laïcs à résister à la séduction d'une culture matérialiste de l'individualisme ». 

En cette année sacerdotale, il a notamment souhaité aux évêques d'être un « exemple » pour les prêtres. Exhortez-les « à la prière et à la vigilance, en particulier en ce qui concerne les ambitions égoïstes, matérielles ou politiques, ou un attachement excessif à la famille et au groupe ethnique ». « Continuez à encourager les vocations, en veillant au discernement nécessaire des candidats et de leurs motivations, à leur formation, en particulier spirituelle ».

« Prêtres et religieux demandent un soutien constant dans leur vie de célibat et de virginité consacrée », a ajouté le pape. « Par votre exemple, enseignez-leur la beauté de ce style de vie, de la paternité et de la maternité spirituelle par lesquels ils peuvent enrichir et rendre plus profond l'amour des fidèles pour le créateur ».

Assister les plus pauvres

Dans son discours, le Saint Père a également insisté pour que les évêques ougandais soutiennent, « avec un cœur généreux », ceux qui « prennent soin des réfugiés et des orphelins dans les régions déchirées par la guerre ».

« Encouragez tous ceux qui assistent les personnes touchées par la pauvreté, par le Sida et d'autres maladies, leur apprenant à voir le visage souffrant de Jésus chez ceux qu'ils servent (cf. Mt 25, 40) », a-t-il ajouté.

« Continuez à exhorter à une paix durable, fondée sur la justice et sur la générosité envers les plus pauvres, dans un esprit de dialogue et de réconciliation », a encore affirmé le pape. Et de mettre en garde contre les sectes et « une prédication qui rendrait vaine la croix du Christ ».

Evoquant enfin la famille, il a souhaité une « évangélisation renouvelée » pour créer une « culture catholique plus profonde ». « Soyez conscients de la nécessité d'encourager les catholiques d'Ouganda à apprécier pleinement le sacrement du mariage dans son unité et indissolubilité et le droit sacré à la vie ».

Marine Soreau