Benoît XVI invite à vivre le dimanche comme « la Pâque de la semaine »

Regina Caeli

| 1431 clics

ROME, Dimanche 23 avril 2006 (ZENIT.org) – Benoît XVI invite tous les chrétiens à vivre le dimanche comme « la Pâque de la semaine ».



Le pape a conclu son allocution, ce dimanche midi, avant le chant du « Regina Caeli » par cette prière: « Que la Très sainte Vierge Marie, Mère de l’Eglise, à laquelle nous nous adressons maintenant par le Regina Caeli, obtienne pour tous les chrétiens de vivre en plénitude le dimanche comme « Pâque de la semaine », en goûtant la beauté de la rencontre avec le Seigneur ressuscité et en puisant à la source de son amour miséricordieux pour être apôtres de sa paix ».

Il commentait les deux apparitions de Jésus ressuscité aux disciples, à une semaine de distance, au Cénacle, selon le récit de l’évangéliste Jean en soulignant que « dès le début, la communauté chrétienne a comemncé à vivre un rythme hebdomadaire, marqué par la rencontre avec le Seigneur ressuscité ».

Benoît XVI citait à ce sujet la constitution du concile Vatican II sur la liturgie, Sacrosanctum Concilium (n. 106) qui affirme que « selon la tradition apostolique, qui tire ses origines du jour même de la résurrection du Christ, l’Eglise célèbre le mystère pascal tous les 8 jours, justement au jour que l’on appelle Jour du Seigneur ou « dimanche ». »

L’expression « Pâque de la semaine » apparaît, notons-le, dans la lettre apostolique de Jean-Paul II Dies Domini du 31 mai 1998.

Il écrit en effet : « Dans le rythme hebdomadaire, le dimanche rappelle le jour de la résurrection du Christ. C'est la Pâque de la semaine, jour où l'on célèbre la victoire du Christ sur le péché et sur la mort, l'accomplissement de la première création en sa personne et le début de la ‘création nouvelle’. C'est le jour où l'on évoque le premier jour du monde dans l'adoration et la reconnaissance, et c'est en même temps, dans l'espérance qui fait agir, la préfiguration du ‘dernier jour’, où le Christ viendra dans la gloire et qui verra la réalisation de ‘l'univers nouveau’ ».

Dans la deuxième partie du document, intitulée « Dies Christi », il consacre deux paragraphes à cette « Pâque hebdomadaire », en écrivant notamment : « le dimanche chrétien propose chaque semaine à la méditation et à la vie des fidèles l'événement pascal, d'où jaillit le salut du monde ».