Benoît XVI invite les chrétiens de Terre Sainte à faire preuve de courage

| 1680 clics

ROME, Dimanche 10 mai 2009 (ZENIT.org) - Benoît XVI a invité la communauté catholique de Terre Sainte, « profondément touchée par les difficultés et les incertitudes », à la fidélité et au courage « de la conviction », au « courage de dialoguer » et de « construire de nouveaux ponts ».

Dans l'homélie qu'il a prononcée, le 10 mai, lors de la messe qu'il a présidée au Stade international d'Amman, en Jordanie, le pape a aussi salué le courage des femmes et notamment de celles qui « ont consacré leurs vies à construire la paix et à promouvoir l'amour ! »

C'est à une « communauté catholique (...) profondément touchée par les difficultés et les incertitudes qui affectent tous les peuples du Moyen-Orient » que Benoît XVI s'est adressé. « Puissiez-vous ne jamais oublier la grande dignité qui vient de votre héritage chrétien, ou manquer de sentir la solidarité affectueuse de tous vos frères et sœurs de l'Église à travers le monde entier ! », a-t-il souligné.

« La fidélité à vos racines chrétiennes, la fidélité à la mission de l'Église en Terre Sainte réclament à chacun de vous un courage singulier : le courage de la conviction, née d'une foi personnelle, qui ne soit pas seulement une convention sociale ou une tradition familiale ; le courage de dialoguer et de travailler aux côtés des autres chrétiens au service de l'Évangile et de la solidarité avec les pauvres, les personnes déplacées et les victimes des grandes tragédies humaines ; le courage de construire de nouveaux ponts pour rendre possible la rencontre fructueuse des personnes de religions et de cultures différentes, et donc d'enrichir le tissu de la société ».

Pour Benoît XVI, « cela signifie également rendre témoignage à l'amour qui nous porte à donner nos vies au service des autres, et ainsi à contrecarrer des manières de penser qui justifient qu'on puisse ‘prendre' des vies innocentes ».

Au cours de son homélie, Benoît XVI a aussi rendu hommage aux femmes. « Qui peut dire ce que l'Eglise ici présente doit au patient, aimant et fidèle témoignage d'innombrables mères chrétiennes, religieuses, enseignantes, médecins ou infirmières ! » « Qui peut dire ce que votre société doit à toutes ces femmes qui, de différentes et parfois de très courageuses manières, ont consacré leurs vies à construire la paix et à promouvoir l'amour ! »

Le pape a déploré que le rôle des femmes n'ait « pas toujours été suffisamment compris et estimé ». Il a invité l'Eglise en Terre Sainte à apporter « son témoignage public de respect vis-à-vis de la femme ».

A l'occasion de la Journée mondiale de prière pour les vocations, célébrée le jour même en Jordanie, Benoît XVI a également lancé un appel aux « nombreux jeunes présents ici à considérer comment le Seigneur les appelle à le suivre et à construire son Église ». « Que ce soit dans le ministère sacerdotal, dans la vie consacrée ou dans le sacrement de mariage, Jésus a besoin de vous pour faire entendre sa voix et travailler à la croissance de son Royaume ».

Le pape s'est adressé aux familles chrétiennes, les invitant notamment à être « une véritable école de prière où les enfants apprennent l'amour sincère de Dieu ». Benoît XVI a enfin souhaité que les familles ne manquent jamais de « l'assistance matérielle et morale dont elles ont besoin pour remplir leur rôle irremplaçable dans le service de la société ! »