Benoît XVI invite les disciples de sainte Raphaëlle à la miséricorde

Une sainte espagnole canonisée par Paul VI

| 2124 clics

ROME, Mercredi 20 janvier 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI invite les disciples de sainte Raphaëlle-Marie du Sacré Coeur à témoigner, comme leur fondatrice, de la miséricorde de Dieu.

Le pape a béni la statue de la sainte avant d'arriver à l'audience en la salle Paul VI. Il s'est arrêté au chevet de la basilique Saint-Pierre - Via delle Fondamenta - pour bénir la statue de la fondatrice des Servantes du Sacré-Cœur de Jésus, sainte Raphaëlle-Marie du Sacré Coeur (Rafaela Maria del Sagrado Corazon, au siècle, Porras y Ayllón).

Le pape a salué, au terme de l'audience les pèlerins accompagnant les Servantes du sacré-Cœur, à l'occasion de l'inauguration et de la bénédiction de la statue. Toute la basilique Saint-Pierre est ornée intérieurement et extérieurement de statues de grands fondateurs, comme autant de jalons de l'histoire de la sainteté et de l'engagement chrétien.

« Chers amis, a exhorté le pape, à l'image de sainte Raphaëlle, soyez vous aussi des témoins de l'amour miséricordieux de Dieu ».

Sainte Raphaëlle-Marie Porras, vierge (1850-1925) a fondé en Espagne, à Cordoue, et avec sa sœur Marie-Pilar, les Servantes du Sacré-Cœur de Jésus, vouées à l'adoration du Saint-Sacrement et à l'éducation des enfants pauvres. Elle devint Supérieure générale de cet Institut.

Mais, évincée par sa sœur, elle mena, pendant 32 ans, une vie religieuse cachée et toute adonnée à la prière. A sa mort, à Rome le 6 janvier 1925, la vérité fut faite, et l'on ouvrit sa cause qui aboutit à sa béatification par Pie XII en 1952, puis à sa canonisation par Paul VI le 23 janvier 1977.

Anita S. Bourdin