Benoît XVI invite les fidèles à la mission

Visite pastorale à la paroisse romaine de Saint Jean de la Croix

| 2317 clics

ROME, Dimanche 7 mars 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI a invité les fidèles à se laisser prendre par « le désir d'annoncer à tous l'Evangile de Jésus », lors de la messe qu'il a célébrée, dans la matinée du 7 mars, à la paroisse de Saint Jean de la Croix, dans le nord de Rome.

Lors de cette visite pastorale, le pape a exhorté les fidèles à la mission. « N'attendez pas que d'autres viennent vous apporter d'autres messages, qui ne conduisent pas à la vie, mais faites-vous missionnaires du Christ pour vos frères, là où ils vivent, travaillent, étudient ou passent leur temps libre ».

Dans son homélie, il a évoqué le « thème fondamental » de ce 3e dimanche de Carême : « une invitation à la conversion ».

Durant le Carême, « chacun de nous est invité par Dieu à donner un tournant à son existence en pensant et en vivant selon l'Evangile, en corrigeant certaines choses dans notre manière de prier, d'agir, de travailler et dans nos relations avec les autres », a-t-il affirmé.

« Jésus nous adresse cet appel non par sévérité, mais parce qu'il est préoccupé par notre bien, notre bonheur, notre salut ». « De notre côté, nous devons lui répondre par un effort intérieur sincère, lui demandant de nous faire comprendre les points particuliers que nous devons convertir ».

Evoquant la parabole du figuier (cf. Lc 13,6-9), le Saint Père a aussi évoqué la « miséricorde de Dieu » à notre égard, « qui est patient et laisse à l'homme, à nous tous, le temps de se convertir ».

Benoît XVI a rappelé « la nécessité de commencer tout de suite le changement intérieur et extérieur de notre vie pour ne pas perdre les occasions que la miséricorde de Dieu nous offre pour dépasser notre paresse spirituelle et pour répondre à l'amour de Dieu par notre amour filial ».

Devant les fidèles de la paroisse romaine de Saint Jean de la Croix, il a également invité à lancer une pastorale des vocations par « l'éducation des familles et des jeunes à la prière et à vivre la vie comme un don qui vient de Dieu ».

Evoquant enfin la première lecture, tirée du livre de l'Exode, relatant l'épisode du buisson ardent au cours duquel Dieu se manifeste à Moïse comme « celui qui est », le pape souligne combien, en donnant son nom, « Dieu établit une relation entre Lui et nous » et « affronte le risque de la relation ».

« Restons dans la contemplation de ce mystère du nom de Dieu pour mieux comprendre le mystère du Carême et vivre seuls ou en communauté une conversion durable », a conclu le pape.

Marine Soreau