Benoît XVI invite les jeunes à mettre l’Eucharistie au centre de leur vie

Invitation aux pèlerins francophones

| 587 clics

ROME, Mercredi 5 octobre 2005 (ZENIT.org) – Benoît XVI invite les fidèles, et spécialement les jeunes, à mettre l’Eucharistie au centre de leur vie.



Le pape a salué, en italien, les jeunes, les malades et les jeunes mariés, à l’issue de l’audience générale de ce mercredi 5 octobre.

« Ma pensée, disait-il, s’adresse finalement aux malades, aux jeunes mariés et aux jeunes, en particulier les représentants des groupes de jeunes de l’Adoration eucharistique, venus à Rome de différentes nations, pour un congrès sur l’Eucharistie ».

Le pape proposait le « lumineux exemple de saint François d’Assise » dont c’était hier la fête liturgique, et souhaitait qu’il aide les jeunes à « placer l’Eucharistie au centre » de leur vie personnelle et communautaire, en « apprenant à vivre de la force spirituelle qui jaillit d’elle ».

« Qu’elle vous aide, chers malades, à affronter la souffrance avec courage, en trouvant dans le Christ crucifié sérénité et réconfort », ajoutait le pape.

« Qu’elle vous conduise, chers jeunes mariés, à un amour profond envers Dieu et entre vous, dans l’expérience quotidienne de la joie qui jaillit du don réciproque ouvert à la vie », concluait Benoît XVI.

Le pape avait également exprimé ce vœu à l’adresse des pèlerins francophones : « J’accueille avec plaisir les pèlerins de langue française. Je salue particulièrement les enfants de chœur du diocèse de Bâle, en Suisse. Alors que vient de commencer l’Assemblée du Synode des Évêques, je vous invite à trouver dans l’Eucharistie la véritable nourriture de votre vie et la source de votre témoignage parmi vos frères ».

Le pape saluait en italien les pèlerins du diocèse de Terni-Narni-Amelia, accompagnés de leur évêque, Mgr Vincenzo Paglia. « Vous venez, disait-il, de la terre de saint Benoît et de saint François : eux aussi ont fait ce pèlerinage. Et l’on peut dire que de l’Ombrie à Rome, leur exemple est arrivé partout. De nombreux siècles après, leur témoignage d’amour et de paix est encore actuel : l’Italie, l’Europe, le monde, en ont besoin. Je vous exhorte à écouter l’Evangile et à en témoigner dans votre vie comme l’ont fait ces deux grands saints. Je salue aussi, disait le pape, les fidèles du diocèse de San Marino-Montefeltro, venus ici avec leur pasteur, Mgr Luigi Negri. Chers amis, je vous invite à exprimer dans vos communautés chrétiennes un dévouement évangélique fidèle et généreux ».

A propos de sport, Benoît XVI disait : « Ma pensée affectueuse va aux participants de la « Fête du sportif », promue par la conférence épiscopale du Latium. Que cette manifestation suscite en vous tous un grand amour pour ces valeurs qui, comme la saine pratique sportive, contribuent à construire une société où règnent le respect réciproque et l’accueil fraternel ».