Benoît XVI invité par les Verbites

Pèlerinage dans le sillage du concile

| 1274 clics

Anita Bourdin 

ROME, vendredi 6 juillet 2012 (ZENIT.org) –  Le pape Benoît XVI a accepté l’invitation de la Société du Verbe divin (SDV) - les Verbites – et il se rendra dans leur maison de Nemi, à une dizaine de kilomètres de Castelgandolfo, en fin de matinée, lundi prochain, 9 juillet, dans le sillage de Vatican II.

Les Verbites achèvent la tenue de leur chapitre général dans leur centre qui porte, depuis 2010, le nom du décret conciliaire sur l’activité missionnaire de l’Eglise intitulé pour cela « Ad gentes ». La position de Nemi est commode : la ville se trouve à une trentaine de kilomètres au sud-est de Rome.

De fait cette maison a été le lieu de travail du « Comité éditorial » qui a élaboré le projet de ce décret. Or, un certain théologien allemand de 37 ans, Joseph Ratzinger, a participé aux travaux de ce comité en tant qu’expert au Concile, entre le 29 mars et le 3 avril 1965.

Benoît XVI arrivera à Nemi lundi, en voiture, vers 11 h 45. Il sera accueilli par le supérieur général élu mardi dernier, 3 juillet, par le chapitre, le P. Heinz Kulüke, le P. Antonio Pernia, supérieur général actuel, et le procureur général, le P. Giancarlo Girardi.

Les 150 participants du 17e chapitre général de l'ordre et les membres de la curie généralice de prieront tout d’abord avec le pape dans la chapelle du Centre Ad gentes et participeront au salut du Saint Sacrement.

Ce 17e chapitre général a débuté le 17 juin à Nemi et se poursuivra pendant quatre semaines sur le thème : « De tout peuple, langue et nation, partager la vie et la mission interculturelles ».

Les missionnaires de la Société du Verbe divin sont plus de 6.000 dans 67 pays des cinq continents et ils sont représentés à ce chapitre par 70 supérieurs et 40 délégués élus par les 57 « provinces » de cette congrégation, ainsi que quatre religieux et trois représentants de la curie.

Le P. Pernia prononcera un discours d’accueil et Benoît XVI prononcera ensuite une brève allocution, très attendue cependant pour ses souvenirs du concile.

Il bénira l'assemblée après la prière du Notre Père et il regagnera sa résidence estivale pour le déjeuner.

Benoît XVI sera le troisième pape à rendre visite aux Verbites de Nemi, après Jean XXIII, en août 1962, et Paul VI, quelques mois après son élection au siège de Pierre.

La Société du Verbe Divin a été fondée par saint Arnold Janssen (1837-1909), en 1875, à Steyl, aux Pays-Bas. Il a été canonisé par Jean-Paul II en 2003.

Originaire de Goch, en Rhénanie, Arnold Janssen avait été ordonné prêtre en 1861 et il avait été professeur  dans un institut technique de Bocholt. Il y avait fondé la revue "Le Petit Messager du Cœur de Jésus".

Homme livré constamment à la prière, il vouait en effet un culte tout particulier au Sacré-Cœur, au Verbe divin et au Saint-Esprit, et il encourageait les exercices spirituels. Mais surtout, ce contemplatif envisageait  la fondation d'une école pour la mission.

La première cellule des missionnaires de Steyl fut, en 1875, la maison missionnaire Saint-Michel fondée à Steyl, en Hollande. Elle devait donner naissance à la "Société du Verbe divin". En 1889 et en 1896, les fondations des sœurs missionnaires et des religieuses cloîtrées de l'Adoration perpétuelle devaient suivre, puis d'autres maisons missionnaires comme à Vienne, à Saint-Wendel, près de Salzbourg, ou à Techny, près de Chicago.

Arnold Janssens envoya ses missionnaires dans le monde entier, en Nouvelle Guinée comme au Japon, au Brésil, au Chili, ou aux Philippines. Et pour financer ces entreprises, il avait aussi lancé à Steyl une typographie missionnaire.