Benoît XVI : Le dialogue théologique sert « la restauration de la pleine communion »

Audience du pape aux membres de la commission pour le dialogue théologique

| 1539 clics

ROME, Jeudi 1er février 2007 (ZENIT.org) – Benoît XVI soutient le dialogue théologique, qui sert « la restauration de la pleine communion ».



Le pape a en effet reçu en audience ce jeudi matin dans la Salle des papes du palais apostolique du Vatican, les membres de la commission pour le dialogue théologique avec les Eglises orthodoxes orientales à l’occasion de la 4e rencontre plénière.

Benoît XVI a saisi cette occasion pour saluer les chefs de ces Eglises : le pape Shenouda III (Coptes d’Egypte), le patriarche Zakkas Ier Iwas, le Catholicos Karékine II, le Catholicos Aram Ier, le patriarche Paul, le patriarche Antonios Ier, et S. S. Baselios Marthoma Didyme Ier.

« Votre rencontre concernant la constitution et la mission de l’Eglise est d’une grande importance pour notre itinéraire commun vers la restauration de la pleine communion, affirmait le pape dans son discours en anglais. L’Eglise catholique et les Eglises orientales orthodoxes partagent un patrimoine ecclésial remontant aux temps apostoliques et aux premiers siècles du christianisme. Cet ‘héritage d’expérience’ devrait façonner notre avenir ‘en guidant notre chemin commun vers le rétablissement de la pleine communion’ (cf. Ut Unum Sint, 56). »

Benoît XVI rappelait la mission confiée par le Christ à ses disciples et sa prière pour l’unité : « Le Seigneur Jésus nous a confié ce mandat : ‘Allez dans le monde entier et proclamez l’Evangile à toute la Création’ (Mc 16, 15). Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui attendent encore qu’on leur apporte la vérité de l’Evangile. Mais leur soif de la Bonne Nouvelle fortifie notre résolution à travailler et à prier avec zèle pour cette unité nécessaire pour que l’Eglise exerce sa mission dans le monde, comme le dit la prière de Jésus : ‘qu’ils soient un pour que le monde sache que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé’ (Jean 17, 23). »

« Merci de votre présence aujorud’hui, concluait le pape, et de votre engagement sur le chemin du dialogue et de l’unité. Que l’Esprit Saint vous accompagne dans vos délibérations ».