Benoît XVI : Le monde a besoin de familles unies capables de faire face aux défis de notre temps

Le pape demande aux autorités publiques de les soutenir

| 881 clics

ROME, Dimanche 8 octobre 2006 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a affirmé ce dimanche que le monde a aujourd’hui besoin de familles unies capables d’aller à contre-courant, de ne pas se laisser entraîner par les modes culturelles inspirées de l’hédonisme et du relativisme.



S’adressant en français aux pèlerins francophones, à l’issue de la prière de l’Angélus, Benoît XVI a par ailleurs demandé aux responsables de la vie publique de soutenir la famille. « Je souhaite aussi que, pour le bien de tous, les responsables de la vie publique soutiennent l’institution conjugale et familiale, fondamentale pour la société », a-t-il déclaré.

Le pape a repris le thème de l’Evangile de ce dimanche dans sa méditation : « ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas ! » (Mc 10, 8-9).

« Ceci est le projet originel de Dieu », a ajouté le pape.

« Puissent les conjoints chrétiens construire une famille ouverte à la vie et capable de faire face, unie, aux défis multiples et complexes de notre temps », a déclaré Benoît XVI.

« Nous avons particulièrement besoin de leur témoignage aujourd’hui. Nous avons besoin de familles qui ne se laissent pas entraîner par des courants culturels modernes inspirés de l’hédonisme et du relativisme, et soient au contraire prêtes à accomplir leur mission dans l’Eglise et la société, en se donnant généreusement », a-t-il souligné.

Benoît XVI a ensuite cité l’Exhortation apostolique Familiaris Consortio dans laquelle Jean-Paul II rappelle que « le sacrement de mariage (…) établit les époux et les parents chrétiens comme témoins du Christ ‘jusqu'aux confins de la terre’, comme véritables ‘missionnaires’ de l'amour et de la vie ».

Benoît XVI a conclu en invoquant « la protection maternelle de la Vierge Marie et de son époux Joseph », « sur toutes les familles, spécialement les familles en difficulté ».