Benoît XVI : Le sens de Noël, redonner aux hommes ce qu’on a reçu de Dieu

Méditation avant la prière de l’Angélus

| 3107 clics

ROME, Dimanche 23 décembre 2007 (ZENIT.org) - En cette veille de Noël, Benoît XVI encourage tous les croyants à redonner gratuitement aux hommes ce qu'ils ont reçu gratuitement de Dieu. Tel est le sens de Noël mais aussi de l'évangélisation : accueillir Dieu pour pouvoir ensuite le redonner.

« Rien n'est plus beau, plus urgent et plus important que de redonner gratuitement aux hommes ce que nous avons reçu de Dieu » a affirmé le pape, ce dimanche, à midi, avant la prière de l'Angélus, en présence de plusieurs milliers de pèlerins rassemblés place Saint-Pierre.

« L'accueil de la bonne nouvelle dans la foi pousse en soi à communiquer le salut reçu comme un don », a expliqué Benoît XVI en rappelant la Note doctrinale sur certains aspects de l'évangélisation qui vient d'être publiée par la Congrégation pour la doctrine de la foi.

« La mission évangélisatrice de l'Eglise est la réponse au cri ‘viens, Seigneur Jésus', qui parcourt toute l'histoire du salut et qui continue à s'élever de la bouche des croyants », a-t-il affirmé.

« La vérité qui sauve la vie, qui s'est faite chair en Jésus, allume le cœur de celui qui la reçoit, avec un amour envers son prochain qui pousse sa liberté à redonner ce qu'il a reçu gratuitement », a expliqué le pape.

« Etre atteints par la présence de Dieu, qui se fait proche de nous à Noël, est un don inestimable, un don capable de nous faire vivre dans l'étreinte universelle des amis de Dieu, dans ce réseau d'amitié avec le Christ qui relie le ciel et la terre, qui fait tendre la liberté humaine vers son accomplissement et qui, si elle est vécue dans la vérité, fleurit dans un amour gratuit et plein d'attention pour le bien de tous les hommes », a-t-il souligné.

Benoît XVI a conclu en évoquant Marie « modèle incomparable d'évangélisation » car ce n'est pas « une idée » qu'elle a transmis au monde mais « Jésus, le Verbe incarné ».

Le vrai sens de Noël, a expliqué le pape est de sentir « la joie de partager avec les autres la bonne nouvelle que Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils Unique afin que le monde soit sauvé par lui ».

Gisèle Plantec