Benoît XVI met en valeur l’exemple de saint Annibale Maria di Francia

Une statue sera bénie avant l’audience du mercredi

| 1310 clics

ROME, Mardi 6 juillet 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI bénira demain, avant l'audience générale du mercredi, la statue du saint italien Annibale Maria di Francia (1851-1927) placée dans une niche extérieure de la basilique vaticane, à l'Arc des Cloches, parmi les fondateurs d'instituts religieux.

Il est en effet le fondateur des Rogationnistes et des Filles du zèle divin.

Le pape dira une prière évoquant la pastorale des vocations, le souci des orphelins et des pauvres, qui ont caractérisé la spiritualité et l'action du prêtre sicilien de Messine.

La statue mesure 5 m de haut. Elle a été taillée dans un bloc de marbre de carrare par le sculpteur romain Giuseppe Ducrot. Il a représenté le saint portant l'Evangile ouvert avec l'inscription de ce verset typique de la spiritualité du saint : « Demandez donc au Maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à sa moisson » (Matthieu 9, 38 ; Luc 10, 2).

Prier pour les vocations, sacerdotales, à la vie consacrée, mais aussi de parents, éducateurs, enseignants, et même gouvernants, tous appelés à travailler à la « moisson du Seigneur », c'était en effet le charisme du P. Annibale Maria di Francia.

Le P. Riccardo Pignatelli, postulateur de la cause de canonisation, a souligné que « c'était un amoureux de l'Eucharistie et de l'Eglise », un « chrétien qui concevait sa vie comme un don pour les autres », un « noble qui s'est fait pauvre jusqu'à aller vivre non seulement avec les pauvres, mais comme les pauvres », enfin, un « prêtre selon le cœur de Dieu ».

Le P. Annibale a été, comme l'Eglise l'a proclamé dans le propre de la messe pour sa fête, « un apôtre insigne de la prière pour les vocations et un vrai père pour les orphelins et les pauvres ».

Le nom de « Rogationistes » vient en effet de « rogate » : « priez », une invitation à prier pour les vocations.

« Ce commandement du Christ pour invoquer le don des vocations a été pour le P. Annibale comme une référence inébranlable, a encore souligné le postulateur. Jean-Paul II a reconnu que le fondateur « a dépensé toutes ses énergies pour cette très noble cause ». Pour le P. Annibale, tous ont une vocation : les ouvriers de la moisson du Seigneur ne sont donc pas seulement les prêtres et les consacrés, mais les laïcs, à commencer par les parents, les éducateurs, les enseignants, et même les gouvernants. Pour lui, la prière pour les vocations doit par conséquent s'étendre aussi à toutes ces catégories de personnes.

Au terme de la cérémonie, les fidèles participeront en la basilique vaticane à la messe présidée par le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, et concélébrée par Mgr Giovanni Marra, archevêque émérite de Messine, l'évêque rogationniste de Lezhë, en Albanie, Mgr Ottavio Vitale et par le P. Giorgio Nalin, supérieur général des Rogationnistes du Cœur de Jésus.

Anita S. Bourdin