Benoît XVI plaide pour la communion dans l’Eglise d’Allemagne

Audience accordée à Mgr Mixa

| 1756 clics

ROME, Jeudi 1er juillet 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI plaide pour la communion dans l'Eglise d'Allemagne, au terme de l'audience qu'il a accordée à Mgr Mixa, évêque émérite d'Augsbourg et ordinaire militaire émérite.

Un communiqué de la salle de presse du Saint-Siège commente en effet l'audience accordée par Benoît XVI, ce jeudi matin à Mgr Walter Mixa, dont le renoncement à sa charge pastorale a été annoncé en mai dernier et est maintenant confirmée.

L'audience, indique le Saint-Siège, confirme cette démission. Après avoir pris un « temps de silence, de recueillement et de prière », et une période « de soin et de réconciliation », l'évêque pourra « reprendre une activité pastorale », comme tout évêque émérite, « selon les dispositions de son successeur ».

Benoît XVI invite à la « réconciliation » et à un « nouvel accueil au nom de la miséricorde et de la soumission à la volonté du Seigneur ».

Il demande à ses frères évêques « d'offrir à Mgr Mixa leur amitié, leur compréhension et leur aide, afin qu'il retrouve le juste chemin ».

Il demande également aux diocésains d'Augsbourg de « favoriser le retour à cette communion ».

En cette époque de « conflit » et de « doute », le monde attend des chrétiens, assure le pape, un « témoignage de concorde », naissant de leur « rencontre » avec le Christ ressuscité, qui est à l'origine de leur « entraide », de façon à ce que la société aussi « trouve le juste chemin » pour l'avenir.

L'ancien évêque déclare avoir toujours cherché à assumer son ministère épiscopal « avec conscience et disponibilité ». Il reconnaît aussi « avoir commis les erreurs qui ont provoqué une perte de confiance en lui et finalement sa démission ». Il renouvelle l'expression de ses excuses et sa demande de pardon, tout en demandant «  qu'on n'oublie pas ce qu'il a fait de bon ».

Mgr Mixa, 69 ans, est accusé d'avoir frappé des enfants dans un orphelinat catholique, entre 1975 et 1996.

Le pape souhaite que sa demande de pardon rencontre « des coeurs et des oreilles ouvertes ».