Benoît XVI prie pour le défunt patriarche Ignace IV Hazim

Il était très engagé pour la réconciliation dans son pays

| 1194 clics

Traduction d'Hélène Ginabat

ROME, jeudi 6 décembre 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI s’est recueilli en apprenant la mort du patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, Ignace IV Hazim,  chef de l’Eglise gréco-orthodoxe de Syrie: il s’est éteint mercredi 5 décembre 2012 au matin, dans un hôpital de Beyrouth.

Lee patriarche, âgé de 92 ans, est décédé après une attaque survenue la veille. Depuis longtemps en mauvaise santé, Ignace IV avait, ces derniers mois, lancé de nombreux appels pour la paix en Syrie et, avec les évêques catholiques et les chefs religieux musulmans, il était très engagé pour la réconciliation dans le pays (cf. Zenit du 22 novembre 2012).

Né le 4 avril 1920 à Muharda, dans les environs de Hama, en Syrie, il s’était installé en 1936 à Beyrouth, où il avait obtenu un doctorat à l’Université américaine, en 1945. Il a ensuite étudié la théologie en France, à l’Institut de théologie Saint-Serge de Paris.

Il a été ordonné prêtre au Liban, où il a fondé ensuite le Mouvement de la jeunesse orthodoxe. En 1961, il a été nommé évêque du diocèse de Palmyre et vicaire patriarcal, puis métropolite de Latakia en 1970 et enfin, en 1979, primat de l’Eglise d’Antioche.

Il a publié de nombreux livres et articles de théologie, qui lui ont valu un doctorat honoris causa à la Sorbonne, à Paris, et à l’Université de Minsk, en Biélorussie.