Benoît XVI rappelle l’urgence de combattre la pauvreté et la faim

A quelques jours de l’ouverture d’un sommet aux Nations Unies, à New York

| 1236 clics

ROME, Dimanche 11 septembre 2005 (ZENIT.org) – A quelques jours de l’ouverture d’un sommet de chefs d’Etat et de gouvernement aux Nations Unies, à New York, le pape a rappelé ce dimanche l’importance de tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs fixés en matière de lutte contre la pauvreté, les maladies et la faim.



Benoît XVI a précisé, dans son allocution après la prière de l’Angélus, depuis la résidence pontificale de Castel Gandolfo, que le sommet qui s’ouvrira mercredi à New York traitera de « thèmes importants concernant la paix mondiale, le respect des droits humains, la promotion du développement et le renforcement de l’Organisation des Nations Unies ».

Cette 60ème Assemblée générale de l’ONU devrait analyser la mise en œuvre des engagements pris lors du sommet de l’an 2000 dont celui de réduire de moitié pour 2015, le nombre de personnes vivant dans une situation de pauvreté extrême (avec moins d’un dollar par jour), soit 22% des habitants de la planète, selon des estimations d’il y a cinq ans.

« Le Saint-Siège y a également été invité, comme de coutume, et le cardinal Angelo Sodano, secrétaire d’Etat, me représentera », a déclaré le pape.

« Je forme des vœux fervents afin que les gouvernants réunis là-bas trouvent des solutions adéquates permettant d’atteindre les grands objectifs fixés, dans un esprit de concorde et de solidarité généreuse », a-t-il poursuivi.

Le pape souhaite en particulier « que l’on puisse mettre en œuvre avec succès des mesures concrètes efficaces pour répondre aux problèmes les plus urgents posés par la pauvreté extrême, les maladies et la faim, qui affligent tant de peuples ».