Benoît XVI remercie les pèlerins venus lui offrir le sapin de Noël

| 1859 clics

ROME, Vendredi 18 Décembre 2009 (ZENIT.org) - « Dressé auprès de la crèche, ce sapin manifeste, à sa manière, la présence du grand mystère présent dans le lieu simple et pauvre de Bethléem », a affirmé Benoît XVI en recevant en audience, le 18 décembre, les pèlerins belges venus à Rome pour lui offrir le sapin de Noël de la place Saint Pierre.

Comme le veut la tradition, chaque année, différentes régions d'Italie et d'Europe se relaient pour offrir l'arbre qui accueille les milliers de pèlerins qui passent place Saint-Pierre entre Noël et l'Epiphanie. Cette année, le sapin a été offert par la Région Wallonne de Belgique.

« Dans la forêt, les arbres se tiennent proches les uns des autres et chacun d'eux contribue à faire de la forêt un lieu ombragé, obscur parfois », a affirmé le pape. « Et voici que, choisi parmi une multitude, le sapin majestueux que vous offrez aujourd'hui est illuminé et couvert de décorations étincelantes qui sont comme autant de fruits merveilleux ».

« La destinée de cet arbre est comparable à celle des bergers : veillant dans les ténèbres de la nuit, les voilà illuminés par le message des anges ». « Le sort de cet arbre est également comparable au nôtre, nous qui sommes appelés à porter de bons fruits pour manifester que le monde a véritablement été visité et racheté par le Seigneur », a-t-il ajouté.

« Dressé auprès de la crèche, ce sapin manifeste, à sa manière, la présence du grand mystère présent dans le lieu simple et pauvre de Bethléem ».

Pour les Romains, les pèlerins et tous ceux qui se rendront sur la Place Saint-Pierre à travers les images des télévisions du monde entier, cet arbre « proclame l'avènement du Fils de Dieu ».

« À travers lui, c'est le sol de votre terre et la foi des communautés chrétiennes de votre Région qui saluent l'Enfant-Dieu, Lui qui est venu faire toute chose nouvelle et appeler toutes les créatures, des plus humbles aux plus élevées, à entrer dans le mystère de la Rédemption et à y être associées », a ajouté le pape.

« Je prie pour que les populations de votre région demeurent fidèles à la lumière de la foi », a-t-il conclu. « Portée il y a longtemps par des hommes qui se sont aventurés dans les vallons et les forêts des Ardennes, la lumière de l'Évangile est ensuite repartie de chez vous, portée par les très nombreux missionnaires qui ont quitté leur sol natal, pour l'emmener parfois jusqu'aux extrémités du monde ».