Benoît XVI rend hommage au défunt cardinal Navarrete Cortés

Un « maître exemplaire pour les futurs prêtres »

| 1616 clics

ROME, Lundi 22 novembre 2010 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI exprime sa « profonde estime » pour le défunt cardinal Navarrete en qui il voit un « maître exemplaire pour les futurs prêtres ».

Le cardinal Urbano Navarrete Cortés, jésuite espagnol, créé cardinal au consistoire de 2007, s'est éteint aujourd'hui à l'âge de 90 ans. Ses funérailles seront présidées en la basilique Saint-Pierre, à l'autel de la Chaire, mercredi à 11 h 30, par le cardinal doyen du collège cardinalice, Angelo Sodano.

Benoît XVI adressera quelques mots à l'assemblée à l'issue de la célébration et présidera l'adieu.

Le pape a exprimé ses condoléances au père Adolfo Nicolás Pachón, préposé général des jésuites, dans un télégramme.

Benoît XVI y dit sa « profonde estime » pour celui à qui il avait remis la barrette cardinalice le 24 novembre 2007, pour « son témoignage personnel de vie chrétienne et consacrée », ainsi que pour son « service exemplaire pour la formation des nouvelles générations, spécialement des prêtres ».

Le cardinal Navarrete, d'origine aragonaise, était un expert en droit canon, et en droit du mariage, rappelle aujourd'hui Radio Vatican, et il était consulteur de nombreux dicastères.

Né en 1920, il entra en 1937 dans la Compagnie de Jésus, en Italie, où se trouvait le noviciat de la province d'Aragon.

Au bout de ses deux ans il revint en Espagne, et fit quatre années d'humanités au monastère de Veruela (Saragosse), trois années de philosophie à la faculté de Sarriá (Barcelone) et quatre ans de théologie à la faculté de Oña (Burgos). Il couronna ses études par un doctorat en droit canon à l'université pontificale grégorienne, à Rome.

Il y enseigna ensuite le droit canon et il y fut doyen de la faculté de droit canon puis recteur pendant six ans. Il y vécut aussi la période du concile et de l'après concile.

Il participa à la révision du Code de droit canon de 1917 pour l'Eglise latine et du Code de droit des Eglises orientales catholiques.

Il a été également membre de la commission pontificale pour la révision de l'instruction sur la Dignité du mariage à propos des procès matrimoniaux.

Sa bibliographie comprend quelque 150 titres d'articles, en latin ou en italien, soit un volume de 1200 pages (Biblioteca de Autores Españoles de Madrid, sous le titre : "Derecho Matrimonial Canónico. Evolución a la luz del Concilio Vaticano II".

Anita S. Bourdin