Benoît XVI rend hommage aux aumôniers militaires

Et cite en exemple le bienheureux Secondo Pollo

| 2339 clics

ROME, Jeudi 26 octobre 2006 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a rendu hommage aux aumôniers militaires, au cours de l’audience accordée ce matin aux participants du Ve congrès international des évêques aux armées.



Pour ce qui est dans ce contexte de la mission des ordinariats militaires, le pape précisait que « les ordinariats ont besoin de prêtres et de diacres formés et motivés, mais aussi de laïcs actifs aux côtés des pasteurs » pour « offrir une bonne assistance pastorale et accomplir leur mission évangélisatrice ».

Benoît XVI citait les « lumineux exemples de tant d’aumôniers militaires qui, comme le bienheureux Secondo Pollo, ont servi avec un dévouement héroïque Dieu et leurs frères, encourageant les jeunes à mettre toute leur vie au service du Royaume de Dieu, Royaume d’amour, de justice et de paix ».

Prêtre italien, Secondo Pollo, est mort en 1941, au Montenegro, sur le front, victime d'une rafale de mitraillette alors qu'il consolait des soldats italiens qui avaient été blessés dans une embuscade.

Secondo Pollo naît en 1908 en Italie dans la Province de Verceil, dans le Piémont (cf. http://www.abbaye-saint-benoit.ch/hagiographie/fiches/f0427.htm). A la veille de son ordination sacerdotale, il manifeste déjà avec une claire détermination l'intention d'accueillir sans réserve dans sa propre vie le programme exigeant de l'Évangile: « Devenir saint »; tel est son idéal, son engagement quotidien. Orienté vers ce but, il vit intérieurement son ministère sacerdotal en recherchant et en suivant avec assiduité la volonté de Dieu.

La Providence l'appelle à des tâches multiples et exigeantes dans le cadre de l'Église de Verceil. Éducateur à l'intuition pédagogique subtile, il exerce la fonction de professeur et de père spirituel dans plusieurs séminaires du diocèse. Il se fait lui-même le premier disciple et le serviteur diligent de la Parole de Dieu, à travers l'étude assidue des sciences sacrées et une intense activité de prédication. Il confesse beaucoup et œuvre avec enthousiasme parmi les jeunes en tant qu'assistant de l'Action catholique, allant jusqu'à les suivre dans la tourmente de la deuxième guerre mondiale comme aumônier de chasseurs alpins.

En 1941 en effet, l'Italie envahit le Monténégro. C'est là, dans l'exercice héroïque de la charité que le jeune aumônier militaire rend son âme à Dieu, le 26 décembre 1941, jour de la Saint Étienne.

Au terme de la Messe de béatification, célébrée à Verceil le 22 mai 1998, le Pape Jean Paul II, qui l’a également cité en exemple lors d’un congrès des ordinariats militaires, a rappelé que l'appel à la sainteté concerne tous les baptisés. « Don Secondo Pollo l'a compris et c'est pourquoi, en quelques années, il a su atteindre le sommet de la perfection évangélique », disait Jean-Paul II.