Benoît XVI salue l’intense activité du card. Trujillo pour la famille

Eloge funèbre du cardinal colombien

| 1388 clics

ROME, Mercredi 23 avril 2008 (ZENIT.org) - Benoît XVI a salué l'intense activité du cardinal défunt Alfonso López Trujillo en faveur de « l'Evangile de la famille », à l'issue de la messe de funérailles du cardinal colombien, présidées ce matin, en la basilique vaticane, par le cardinal Angelo Sodano.

Le cardinal, qui était, depuis 1990, président du Conseil pontifical de la Famille s'est éteint à l'âge de 72 ans, samedi dernier, à Rome.

Pour le pape Benoît XVI en effet, le cardinal Trujillo a « défendu la famille et l'amour de la famille » dans son service de l'Eglise. Il soulignait notamment que si la science n'éduque pas à la vie, « elle perdra les batailles les plus décisives » sur le terrain de l'ingénierie génétique.

« Nous avons tous admiré son activité inlassable. Un fruit de cet engagement est le « Lexicon »  qui constitue un précieux texte de formation pour les agents pastoraux et un instrument pour dialoguer avec le monde contemporain sur des thèmes fondamentaux d'éthique chrétienne. Nous ne pouvons pas ne pas lui être reconnaissants pour la bataille tenace qu'il a menée pour défendre la « vérité » de l'amour familial et pour la diffusion de l'Evangile de la famille ».

« Son intervention à l'assemblée du synode des évêques de 1997 est restée imprimée dans la mémoire de tous, rappelait aussi le pape. Ce fut un vrai hymne à la vie. Il y a présenté une spiritualité très concrète pour ceux qui sont engagés dans la mise en œuvre du projet divin sur la famille, et il y a souligné que si la science ne cherchait pas à comprendre et à éduquer à la vie, elle perdrait les batailles les plus décisives sur le terrain fascinant et mystérieux de l'ingénierie génétique ».

« Vérité dans la charité », c'était en effet la devise du cardinal colombien. C'est pourquoi le pape a conclu par ce souhait : «  Que la générosité du regretté cardinal, traduite dans de multiples œuvres de charité spécialement en faveur des enfants dans différentes régions du monde, soit pour nous un encouragement à dépenser toutes nos ressources physiques et spirituelles pour l'Evangile ; qu'elle nous stimule à travailler pour la défense de la vie humaine ; qu'elle nous aide à regarder constamment le but de notre pèlerinage terrestre ».

Anita S. Bourdin