Benoît XVI salue une association inspirée par un prêtre anti-mafia assassiné

Représentation à Rome de « Father Joe », sur la vie de Don Puglisi

| 1195 clics


ROME, Dimanche 21 décembre 2008 (ZENIT.org) - Benoît XVI a salué, après l'angélus de midi, une association inspirée par un prêtre anti-mafia assassiné qui a pris le nom de « Quelli della Rosa Gialla », « Ceux de la Rose Jaune », de Palerme.

Ils ont choisi cet emblème parce que c'était la rose préférée de Don Pino Puglisi (1937-1993), curé de Palerme qui voulait protéger les enfants siciliens de la Mafia et a été assassiné dans sa paroisse d'un coup de pistolet à la tête par les mafieux de Brancaccio, le 15 septembre 1993.

« Je salue avec affection (...) les fidèles venant de l'association ‘Ceux de la Rose Jaune',  de Palerme, qui a réalisé une œuvre théâtrale ispirée par le témoignage du regretté Don Pino Puglisi », a dit le pape avant de conclure à l'adresse de tous les fidèles présents : « A tous je souhaite un bon dimanche et un Noël de joie et de paix. Tous mes vœux ! Bon dimanche ! »

« Ceux de la Rose Jaune » ont formé cette association socio-culturelle et récréatice pour offrir aux jeunes du quartier « Brancaccio » de Palermo une alternative. On peut découvrir certains des morceaux de leur comédie musiclae en cliquant sur l'adresse du site, dont « Et si chacun fait quelque chose ...» « E si ognuno fa qualcosa... », alors, « tout changera, ce monde peut changer ».

Ils donneront une représentation de leur comédie musicale « Father Joe » (car Pino, c'est le diminutif de Giuseppe, Joseph, et donc Joe !) à Rome.

Rappelons que les 7, 8 et 9 mars 2008, les secrétaires généraux des commissions européennes de Justice et Paix se sont réunis à Palerme pour « manifester leur soutien à l'Eglise de Palerme dans sa lutte contre la Mafia ». En effet, ce combat concerne toute l'Europe. Le Conseil pontifical justice et paix était également représenté.

Ce soutien a été manifesté publiquement lors de la célébration à la mémoire des victimes de la Mafia, à l'endroit même où le P. Pino Puglisi a été assassiné. Les participants ont ensuite rejoint la paroisse où travaillait le père Puglisi pour une eucharistie célébrée avec la communauté locale.

« La mafia repose sur la peur de ses interventions meurtrières et sur l'ignorance. Le père Puglisi a été assassiné parce qu'il entendait sortir les jeunes des griffes de l'ignorance et de la mafia en les scolarisant. Un intervenant, non croyant, est ainsi venu nous dire qu'à ses yeux, seule l'Eglise peut oser remettre ce système en cause. Par notre présence à Palerme, nous avons voulu marquer notre solidarité avec l'Eglise de Sicile dans sa lutte pour la paix », a rappelé à cette occasion Mgr Gérard Defois, élu le 29 septembre 2008, président de « Justice et Paix Europe ».