Benoît XVI, un pape qui marche avec nous

Editorial du Père Lombardi sur le livre entretien « Lumière du monde »

| 1751 clics

ROME, Lundi 29 novembre 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI est un pape qui « marche avec nous » et nous aide à lire l'actualité, déclare avec conviction le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, dans l'éditorial du dernier numéro d'« Octava Dies », le bulletin hebdomadaire d'information du Centre de télévision du Vatican dont il est aussi le directeur.

L'article du P. Lombardi est centré sur le livre entretien « Lumière du monde » du journaliste allemand Peter Seewald avec Benoît XVI, publié et présenté le 23 novembre dernier au Vatican.

« Le pape vu de près, mieux connu non seulement comme pape mais comme homme, a dit le porte-parole du Saint-Siège, attire la sympathie de tant de personnes, qui apprécient sa gentillesse et sa sensibilité, sa personnalité humble et humaine, son attention envers ceux qu'il rencontre, petits et grands ».

« L'enthousiasme des gens de la rue au cours de tant de voyages à l'étranger, comme à Malte, au Portugal, au Royaume Uni ou en Espagne, est dû en grande partie à une meilleure connaissance de la personne de Joseph Ratzinger, Benoît XVI ».

Et ce livre entretien, selon le père Lombardi, est « une nouvelle occasion pour mieux connaître qui est notre pape ».

Si « les nouvelles qui ont accompagné la publication se sont souvent concentrées sur quelques pages seulement et sur très peu de sujets », en réalité, souligne-t-il, durant ces six longues heures d'entretien qui ont donné naissance à ce livre, le pape a touché un vaste nombre de questions qui peuvent intéresser le public d'aujourd'hui ; et il l'a fait dans un langage et un style simples et spontanés, une franchise presque déconcertante parfois ».

Le père Lombardi voit donc dans ce livre « un nouveau moyen original pour répondre à tant de questions que nous voudrions lui adresser, des plus profondes et plus importantes sur le sens de notre vie, aux problèmes qui tourmentent l'Eglise, aux crises dramatiques du monde d'aujourd'hui », pour répondre aussi à « des questions plus personnelles, sur lui et sur ses sentiments ».

Un pape, a-t-il conclu, qui ne nous parle pas seulement de la chaire de son magistère solennel ou au cours de grandes célébrations liturgiques, mais nous laisse comprendre qu'il marche avec nous, en frère et en ami, les pieds bien enracinés dans notre terre, à la fois fascinante et dramatique, nous aidant ainsi à mieux regarder devant nous, d'une foi simple et solide, vive d'espérance ».