Benoît XVI visite la maison des missionnaires de la Charité du Vatican

Premier déplacement du pape cette année

| 1655 clics

ROME, Dimanche 6 janvier 2008 (ZENIT.org) - Pour son premier déplacement de l'année civile, Benoît XVI a choisi de se rendre, vendredi matin 4 janvier, auprès des sans domicile fixe, à la maison de sœurs de Mère Teresa de Calcutta, la maison « Don de Marie » qui se trouve à l'intérieur même des murs du Vatican.

Cette année en effet la maison célèbre ses 20 ans. Jean-Paul II la fit construire en 1988 pour la communauté de Mère Teresa de Calcutta.

Accueilli par soeur Mark Poustani, Benoît XVI a dit venir pour exprimer sa « gratitude » aux religieuses et aux bénévoles et pour exprimer son « soutien » à cette oeuvre d'assistance aux nécessiteux.

« Je suis venu, disait le pape, exprimer ma proximité spirituelle à tous ceux qui reçoivent ici un accueil chaleureux, une écoute, de la compréhension et une aide quotidienne matérielle comme spirituelle ». Il ajoutait : « Le pape vous aime et il est à vos côtés ».

Benoît XVI a rappelé que la bienheureuse Mère Teresa de Calcutta a choisi ce nom, « Don de Marie », pour qu'on y vive « l'amour de la Vierge », et que pour ce soit vraiment « un don de Marie » lorsque les religieuses et les bénévoles accueillent ceux qui y viennent, et qu'ils y soient servis « comme » la Mère du Christ s'est mise au service de sa cousine Elisabeth.

« Puisse cet accueil évangélique continuer à caractériser cette vocation où, à côté de l'assistance matérielle, on communique chaque jour aux hôtes l'amour du Christ et le sourire lumineux de Dieu qui a animé la vie de Mère Teresa », insistait le pape.

A propos du temps de Noël, le pape soulignait combien il exprime « l'infinie bonté de Dieu ».

« En se faisant petit enfant, expliquait encore le pape, il est venu partager la pauvreté et la solitude humaines. Il a ainsi accepté de porter avec nous le poids de l'existence, d'en partager la dureté et les préoccupations. Il est né pour nous et il a demeuré parmi nous pour offrir sa joie, sa paix et son amour à tous ceux qui lui ouvrent le coeur. Né dans une grotte, car il n'y avait pas d'autre place pour lui, Jésus a connu les problèmes qui vous affligent ».

« La Nativité nous aide à comprendre, insistait Benoît XVI, que Dieu, qui ne nous abandonne jamais, vient à notre rencontre, nous protège et prend soin de chacun, surtout des plus petits et des sans défense, précieux à ses yeux de Père tendre et miséricordieux ».

Le pape s'est ensuite rendu aux deux réfectoires avant de visiter l'infirmerie pour les femmes malades, puis il a gagné la chapelle du Saint-Sauveur pour saluer les Missionnaires de la charité et leurs collaborateurs laïcs.

Benoît XVI a évoqué les « nombreuses visites du serviteur de Dieu Jean-Paul II qui a voulu cette maison pour les plus pauvres ici, au centre de l'Eglise, à côté de la maison de Pierre, lui qui a servi, suivi et aimé le Seigneur ».

Il rappelait l'inauguration, le 21 mai 1988, en disant : « Combien de gestes de réelle charité ont été accomplis ici pendant toutes ces années ! Des signes exemplaires pour les communautés chrétiennes qui doivent être toujours plus des lieux d'accueil et d'ouverture ».

Enfin, Benoît XVI a prié la Vierge Marie, elle qui « s'est tout entière offerte au Tout Puissant et qui a été comblée de grâce et de bénédiction par la venue du Fils de Dieu », pour qu'elle « nous aide à faire de nos vies du don permanent au Père, dans le service de nos frères et dans l'écoute de sa Parole et de sa volonté ».

Anita S. Bourdin