Benoît XVI visite les enfants malades

Témoigner de l’Evangile aux personnes souffrantes

| 1327 clics

ROME, Vendredi 30 septembre 2005 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a rendu visite ce vendredi matin aux enfants malades soignés à l’hôpital pédiatrique de l’Enfant Jésus (« Bambino Gesù »), propriété du Saint-Siège, et référence internationale en matière de médecine des enfants et de recherche médicale.



Rappelons, comme le soulignait le docteur Francesco Silvano, directeur de cette institution, que l’hôpital du « Bambino Gesù » est né en 1896, grâce à la générosité de la famille Salviati, qui en a ensuite fait don au pape Pie XI, il y a 80 ans. Devenu une institution du Saint-Siège, l’hôpital pédiatrique est donc placé sous l'autorité de la Secrétairerie d'Etat.

C’était la première visite de Benoît XVI dans un hôpital. Mais lors des audiences générales, le pape a toujours manifesté une sollicitude particulière aux malades. Le pape a parcouru les différents services de l'hôpital, saluant les enfants malades et leurs familles, avant de rencontrer les dirigeants et le personnel médical.

Benoît XVI a expliqué qu’il avait tenu à rendre visite dans cet hôpital parce qu’il « appartient au Saint-Siège », mais aussi pour « y témoigner de l'amour de Jésus pour les enfants ». « C'est Jésus qui nous accueille en tout malade, et plus encore s'il est petit et malade », a souligné le pape.

Le pape a souligné combien l’engagement du personnel de cet hôpital pas comme les autres « exige » à la fois « une grande disponibilité », la recherche continue d’ouvrir « davantage de services », de « l'attention », un « esprit de sacrifice », de la « patience » et un sens de la gratuité, de façon à ce que les familles y trouvent « espérance » et « sérénité », même dans des moments de grande « inquiétude ».

Il encourageait le personnel en ces termes : « Ayez à cœur d'assurer des soins excellents non seulement au plan médical mais aussi humain », et il ajoutait : « Ceci vaut pour tout hôpital, mais doit caractériser tout spécialement ceux qui s'inspirent des principes évangéliques ».

Le pape a exprimé sa gratitude envers le personnel pour ce travail qui revêt une « valeur humaine élevée » et un véritable « apostolat ».

L’Eglise, continuait le pape, « doit être au cœur de l'hôpital: trouvez en Jésus Eucharistie, doux médecin des corps et des âmes, la force spirituelle de soigner et réconforter les malades ».

Au « Bambino Gesù », « au contact de l'humanité souffrante, il est possible d'offrir un témoignage concret et efficace à l'Evangile », ajoutait le pape qui invitait : « Prions ensemble pour que l'on proclame ici, en acte, la puissance du Christ, dont l'Esprit guérit et transforme l'existence humaine ».