Bethléem entre dans la préparation de Noël

Le custode de Terre Sainte entre solennellement dans la ville

| 2084 clics

ROME, Mercredi 2 décembre 2009 (ZENIT.org) - La ville où est né Jésus a commencé à préparer Noël et sur la place de la Mangeoire on peut déjà voir les lumières et écouter les chants de l'Avent, annonce le site de la Custodie de Terre sainte.

Samedi 28 novembre, la veille du 1er dimanche de l'Avent, le custode de Terre Sainte, frère Pierbattista Pizzaballa, a fait une entrée solennelle à Bethléem. La célébration a eu lieu au moment où la ville retrouve son enthousiasme, avec l'arrivée des pèlerins, après la tension vécue avec l'Intifada des premières années de cette décennie.

L'entrée a été précédée d'une halte au monastère de Mar Elias, où le représentant des franciscains de Terre Sainte a été accueilli par des maires et quelques habitants des deux cités voisines de Bethléem, Beit Sahur et Beit Jalla. Puis, suivant l'antique route des patriarches, le cortège n'a pas franchi le check point habituel mais a traversé l'actuelle enclave israélienne créée autour de la Tombe de Rachel, respectant ainsi le Statu Quo.

Le custode était attendu sur la place de la Mangeoire par le curé de la paroisse, frère Samuel Fahim, entouré des autorités civiles locales.

Entré par la porte de l'humilité, après avoir salué le supérieur grec orthodoxe, le custode s'est dirigé vers le cloître franciscain et c'est dans l'église sainte Catherine qu'il a été reçu par le gardien du sanctuaire, frère Jerzy Kraj, au chant du Te Deum. Après la bénédiction solennelle, l'assistance nombreuse de paroissiens qui s'était jointe à la célébration a présenté ses vœux au custode, entouré de son vicaire, frère Artemio Vitores, de l'économe, frère Dobromir Jasztal, du gardien, du curé et de quelques frères de la communauté de Bethléem.

Cette entrée, à la fois formelle et conviviale, est vécue par la population locale comme la manifestation de l'attention que lui porte la Custodie depuis des siècles. C'est pour elle l'occasion, par sa présence, de la remercier officiellement en la personne du custode.

Les frères franciscains, venus de Jérusalem, ont ensuite partagé un déjeuner de fête, à l'issue duquel ils sont retournés à l'église pour chanter l'office des vêpres durant lequel ils ont allumé, pendant le lucernaire, la première bougie de l'Avent.

Cette année, les Franciscains ont voulu donner un sens particulier à ce geste et commémorer avec lui les 800 ans de la fondation de leur Ordre . « Nous voudrions que cette lumière brille comme le soleil pour nous montrer le chemin de notre propre sanctification, de sorte que le don de l'Evangile qui est à l'origine de notre fraternité, soit offert à tout homme », lit-on sur le site de la Custodie franciscaine de Terre Sainte (www.custodia.org).

Dans l'après-midi les franciscains se sont retrouvés à nouveau dans l'église pour l'office des Lectures. Dimanche 29 novembre, la messe de 9 h a rassemblé une foule nombreuse de paroissiens célébrant en même temps que l'entrée dans une nouvelle année liturgique, la fête patronale de la paroisse dédiée à sainte Catherine.

A l'issue de la messe, présidée par le custode, le curé de la paroisse a remercié les deux Chevaliers du Saint Sépulcre polonais qui ont financé les travaux de rénovation de l'édifice consistant en la réfection des peintures et le renouvellement du système d'éclairage qui se fond désormais mieux dans l'architecture.

En 2008, selon le Ministère du Tourisme palestinien, près d'un million et demi de pèlerins ont visité la ville de Bethléem, un petit succès par rapport aux années précédentes. Cette année les attentes sont encore plus grandes.

Pour plus d'informations, www.custodia.org