Bethléem pourrait être inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité

| 1561 clics

ROME, Mercredi 9 février 2011 (ZENIT.org) - L'Autorité palestinienne a demandé l'inscription de Bethléem, lieu de la naissance de Jésus, au patrimoine mondial de l'Humanité de l'Unesco, a annoncé Radio Vatican, le 8 février.

Une décision qualifiée d'« historique » par Radio Vatican qui rappelle que l'Autorité palestinienne a présenté, le 7 février dernier, la candidature de Bethléem au patrimoine mondial de l'Humanité de l'Unesco.

« Le ministère palestinien du Tourisme et des Antiquités s'est déclaré très fier de demander à l'Unesco de placer l'Église de la Nativité et la ‘Route des pèlerinages', à Bethléem, lieu de naissance du Christ, sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco ».

Interrogé par Radio Vatican, le frère dominicain Christian Eeckhout du couvent de Saint Etienne à Jérusalem et ancien professeur de topographie de Jérusalem, a rappelé l'importance de ce site pour la population locale.

« Pour la population locale - affirme-t-il - le site de la basilique de la Nativité du Christ est un lieu tout à fait unique dans la mesure où c'est la seule église qui n'a pas été détruite au cours des siècles par les différents tremblements de terre et conflits en Terre Sainte. C'est aussi un lieu qui comprend une partie archéologique très ancienne ».

A ses yeux, la basilique de la Nativité, actuellement gérée par la Custodie, l'Eglise grecque-orthodoxe et l'Eglise apostolique arménienne, est un lieu qui mérite un financement « car c'est un lieu de grand pèlerinage pour les chrétiens mais aussi pour tous ceux qui s'intéressent à la culture, à l'éducation et à la piété de ce lieu historique ».

« La culture et l'éducation » peuvent aider à une pacification dans la région, a-t-il ajouté, et de ce point de vue là, « l'Unesco est précieuse pour être un appui dans le sens d'une pacification ».

Selon l'AFP, Bethléem, haut lieu de pèlerinage, est le premier site touristique des Territoires palestiniens. La cité a accueilli une foule record de pèlerins lors des dernières fêtes de Noël et reçu près de 1,5 million de visiteurs en 2010. L'objectif pour 2011 est de dépasser les deux millions de touristes, après des années 2000 difficiles en raison de la deuxième Intifada palestinienne.

Marine Soreau