Bibliothèque vaticane: quatre ans de numérisation avec NTT DATA

Des manuscrits, signes de l'universalité de la culture

Rome, (Zenit.org) Mgr Jean-Louis Bruguès | 757 clics

Lors de la Conférence de presse pour la présentation de l’Accord entre l'entreprise japonaise NTT DATA et la Bibliothèque apostolique vaticane, dans le cadre du projet de numérisation de 82.000 manuscrits, Mgr Jean-Louis Bruguès, op, Bibliothécaire et archiviste de Sainte Eglise romaine a prononcé l'intervention suivante en italien.

Intervention de Mgr Jean-Louis Bruguès

La Bibliothèque apostolique vaticane est heureuse de se lancer dans une nouvelle entreprise avec NTT DATA, une société de services technologiques particulièrement importante au Japon et dans le monde entier, pour sa compétence dans le domaine des structures informatiques et de la communication. Il ne s’agit pas seulement d’une collaboration qui met à profit les compétences de la société japonaise avec tout le savoir-faire acquis par la Bibliothèque dans ce domaine, au cours de ces dernières années. Avec ce projet, la Bibliothèque s’acquitte de l'une des multiples relations avec des institutions de diverses régions du monde, à la lumière de sa politique générale, de ses objectifs et de ses perspectives. Elle le fait grâce à ses manuscrits qui sont un signe de l’universalité de la culture : les manuscrits qui seront numérisés s’étendent de l’Amérique précolombienne à l’Extrême-Orient chinois et japonais, en passant par toutes les cultures et les langues qui ont animé la culture de l’Europe. La mission humaniste, qui caractérise la Bibliothèque, veut en effet qu’elle soit ouverte à tout ce qui est humain, jusqu’aux « périphéries culturelles » de l’homme  les plus diverses; et dans cet esprit humaniste, elle entend conserver et rendre disponible l’immense trésor de l’humanité qui lui a été confié. C’est pour cela qu’elle le numérise et l’offre en consultation libre sur la toile.

La Bibliothèque, je voudrais justement le souligner, a vu le jour au milieu du XVè siècle, précisément une époque humaniste et sur l’intuition et l’action d’un pape humaniste, Nicolas V Parentucelli. C’est pour cette raison que la Bibliothèque apostolique vaticane conserve, depuis ses origines, une ouverture inégalable, vraiment « catholique », universelle, à tout ce que l’humanité a produit de beau, bon, noble et digne au cours des siècles ; d’où la largeur d’esprit avec laquelle, dans le temps, elle a recueilli les fruits les plus élevés de la pensée et de la culture humaine, de l’Antiquité au Moyen-âge, de l’époque moderne au XXe siècle. D’où un vivant esprit d’universalité : l’universalité du savoir et l’universalité des collaborations et des ententes avec des institutions des quatre coins du monde.

Ce projet, en outre, présente deux nouveaux aspects. Avant tout, il naît du fait qu’une entreprise comme NTT a bien voulu partager sa grande expérience en soutenant le choix technologique fait par la Bibliothèque apostolique vaticane : cela nous confirme dans la voie entreprise et nous espérons justement que cette voie est bonne. En outre, ce projet, une fois réalisé et consolidé dans tous ses aspects, lors d’une phase préliminaire de quatre ans, avec la numérisation de trois mille manuscrits, pourra ensuite se développer avec les évidentes vérifications nécessaires, au cours d’une seconde phase qui englobera la grande masse des quatre-vingt mille manuscrits de la Bibliothèque.

La Bibliothèque remercie NTT pour toute sa collaboration à ce projet, et assure ceux qui nous observent que nous voudrions tous témoigner du professionnalisme et du dévouement dont, dans leurs domaines propres, les deux institutions impliquées ont déjà fait preuve et elle donne rendez-vous dans quatre ans pour, nous l’espérons, lancer la seconde phase, définitive, de ce projet.

Traduction de Zenit, Hélène Ginabat