Bicentenaire de l'indépendance de l'Amérique latine : allocution du card. Ouellet

Le bien commun, l'unité et la coopération positive

| 1053 clics

ROME, mardi 20 décembre 2011 (ZENIT.org) – A l’occasion du bicentenaire de l’indépendance des peuples d’Amérique latine, le cardinal Ouellet dit son espérance pour « la vie et le destin des peuples latino-américains, la construction du bien commun de ses nations, la consolidation de son unité et de son ouverture à toute coopération positive dans le concert international de la famille humaine ».

Le cardinal Marc Ouellet, président de la Commission pontificale pour l’Amérique latine, et préfet de la Congrégation des évêques, a en effet accueilli Benoît XVI au début de la messe du 12 décembre à Saint-Pierre, à l’occasion de ce bicentenaire (cf. Zenit du 12 décembre 2011).

Voici l’allocution prononcée par le cardinal Marc Ouellet:

Très Saint-Père,

Je suis sûr d’être le porteur, ici et maintenant, devant Votre Sainteté, des sentiments d’affection et de dévotion, de gratitude et de joie, de tous les pasteurs et des fidèles de l’Eglise catholique en Amérique latine. Nous vous sommes profondément reconnaissants d’avoir accueilli avec bienveillance et sollicitude apostolique l’initiative de cette célébration eucharistique solennelle, présidée par Votre Sainteté, en la basilique Saint-Pierre, au Vatican, en la fête de Notre Dame de Guadalupe, à l’occasion du bicentenaire de l’Indépendance des pays latino-américains.

Un signe de ces sentiments a été la réponse rapide de nombreux Cardinaux et Evêques qui ont voulu être présents en cette solennité, pour représenter les épiscopats de différentes nations. La participation nombreuse, qui comprend des personnalités politiques, diplomatiques et académiques significatives de différents pays, manifeste que l’initiative a largement dépassé les frontières ecclésiastiques pour devenir à proprement parler un vrai événement pour toute l’Amérique latine. Une forte présence des communautés latino-américaines qui résident à Rome pour des raisons ecclésiastiques, familiales ou de travail, ne manquent pas non plus en cette basilique vaticane. Mais il y a également des millions de Latino-américains qui suivront cette Sainte Messe depuis leurs pays en direct à la télévision, par la radio et Internet.

De cette façon, le Saint-Siège participe, à sa façon et avec sa propre contribution, aux célébrations qui se réalisent en tous lieux en Amérique latine, pour commémorer le bicentenaire de leurs indépendances. Il s’agit aussi d’un geste de solidarité à l’égard d’un continent dans lequel, depuis plus de cinq siècles, la tradition catholique est présente et vivante, et où vivent plus de 40 % des catholiques du monde entier. Aujourd’hui, l’Eglise de Dieu qui est en Amérique latine se sent particulièrement accueillie et présente au centre de la catholicité, construite sur le roc solide de Pierre.

Cette célébration est une très bonne occasion de confier à l’intercession de la Très sainte Vierge Marie, sous le vocable de Notre Dame de Guadalupe, patronne de l’Amérique, la vie et le destin des peuples latino-américains, la construction du bien commun de ses nations, la consolidation de son unité et de son ouverture à toute coopération positive dans le concert international de la famille humaine. A la Pédagogue de l’Evangile de Jésus-Christ en Amérique latine, Etoile de la nouvelle évangélisation, nous confions aussi la mission continentale entreprise par l’épiscopat à partir de l’engagement assumé lors de sa Ve conférence générale d’Aparecida, afin qu’elle produise des fruits de conversion et de sainteté, et de vie en abondance pour tous les Latino-américains.

Nous prierons aussi pour Votre Sainteté, en demandant à Notre Dame de Guadalupe qu’elle ouvre toujours plus le cœur de ses fidèles à l’écoute et à l’adhésion au message de l’Evangile dont Sa Sainteté est le premier gardien, témoin et héraut.

Cité du Vatican, 12 décembre 2011.

© Card. Marc Ouellet
Traduction de l’espagnol par Zenit (Anita S. Bourdin)