Bienheureux Bernard Lichtenberg, défenseur des juifs face au nazisme

Contrecarrer la terreur nazie et résister à l'idéologie

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 350 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire de Bernard Lichtenberg, prêtre et martyr, victime du paganisme et de la barbarie nazis (1875-1943)

Originaire de Ohlau - actuellement en Pologne -, ce prêtre allemand devint en 1938, Prévôt de la cathédrale de Berlin.

Il se distinga pendant la persécution nazie par sa défense de la foi catholique et des Juifs. En chaire, il invitait les fidèles à prier pour les Juifs et tous ceux qui étaient prisonniers dans les camps de concentration ou détenus dans les prisons du Reich.

Arrêté en 1941, il fut condamné l'année suivante à deux ans de prison à Berlin, où il tomba gravement malade: il ne pesait plus que 33 kilos. Il fut néanmoins envoyé par la Gestapo au camp de Dachau et mourut à l'hôpital civil de Hof.

Il a été béatifié à Berlin par Jean-Paul II le le 23 juin 1996. Avec Edith Stein, Rupert Mayer, et Karl Leisner (ordonné prêtre à Dachau) il représente, pour Jean-Paul II, "les nombreux catholiques, hommes et femmes, qui, au prix de multiples sacrifices tentèrent de contrecarrer la terreur nazie et opposèrent leur résistance à l'idéologie. (...) Ils constituent donc une partie de la résistance que l'Eglise tout entière a opposée à ce système contempteur de Dieu et de l'humanité; ils représentent les nombreux êtres humains qui, par leur résistance et le sacrifice de leur personne, ont fait que la confiance en l'homme demeure, dans une Allemagne autre et meilleure".