Bilan annuel du Saint-Siège : un déficit de 9 millions d’euros

Mais la Cité du Vatican enregistre un bénéfice de 6,7 millions

| 2202 clics

ROME, Mercredi 9 juillet 2008 (ZENIT.org) - Le bilan financier du Saint-Siège pour l'année 2007 affiche un déficit de 9 millions d'euros.

C'est ce qu'annonce un communiqué diffusé ce mercredi par le Conseil des cardinaux pour l'étude des questions économiques, d'organisation et des finances du Saint-Siège, qui s'est réuni au Vatican les 3 et 4 juillet, sous la présidence du cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat.

Le communiqué précise que dans le bilan « les recettes atteignent 236.737.207 euros et les dépenses 245.805.167. Le résultat net est donc un déficit de 9.067.960, après des résultats positifs pour un montant global de 15.206.587 euros les trois derniers exercices (2004, 2005 et 2006).

Le bilan a été présenté aux cardinaux par Mgr Velasio De Paolis, c.s., que Benoît XVI a nommé en avril dernier président de la Préfecture des affaires économiques du Saint-Siège.

Le bilan du gouvernorat de l'Etat de la Cité du Vatican pour 2007, qui a également été présenté au cours de cette réunion, affiche cependant un bénéfice de 6,7 millions d'euros. L'an dernier, le bénéfice était de 21,8 millions d'euros.

Le bilan économique de la Cité du Vatican, avec ses musées et ses services propres comme toute ville (de la pharmacie au supermarché) est indépendant de celui du Saint-Siège.

Le Saint-Siège n'a pas d'entrées directes à l'exception des dons des diocèses, des congrégations religieuses et des fidèles. Il assure des services qui ne génèrent en réalité que des frais.

En 2007, 2.748 personnes (44 de plus qu'en 2006) travaillaient à la curie romaine, dont 778 ecclésiastiques, 333 religieux et 1.637 laïcs (dont 425 femmes). Il y avait 929 retraités.

Le budget du Saint-Siège comprend également les frais des nonciatures apostoliques et des représentations pontificales sur les cinq continents et auprès des organisations internationales, ainsi que les dépenses de ses moyens de communication.

Etant donné que le déficit le plus important du bilan est celui de Radio Vatican, le « gouvernorat de la Cité du Vatican s'est engagé à soutenir ces coûts, en contribuant à couvrir la moitié du déficit (12,2 millions d'euros) », précise le communiqué.

Un déficit est également enregistré par « L'Osservatore Romano » mais certains médias du Saint-Siège commencent à enregistrer des bénéfices, comme la typographie vaticane (un million d'euros), le Centre de télévision du Vatican (458.754 euros) et la Librairie éditrice du Vatican (1,6 million d'euros), toujours selon le communiqué.

Le communiqué précise par ailleurs que l'une des principales causes du déficit de 2007 du Saint-Siège est la perte de valeur du dollar américain. Les dépenses du Saint-Siège sont en grande partie en euros mais une bonne partie de ses recettes sont en dollars.

Le bilan financier du Saint-Siège sera traduit dans les principales langues et envoyé à tous les évêques et supérieurs généraux des Instituts de vie consacrée et des sociétés de vie apostolique.

Ont participé à cette réunion :

Le card. Roger Michael Mahony, archevêque de Los Angeles (U.S.A.), le card. Camillo Ruini, ancien vicaire de Rome (Italie), le card. Antonio Maria Rouco Varela, archevêque de Madrid (Espagne), le card. Anthony Olubunmi Okogie, archevêque de Lagos (Nigeria), le card. Juan Luis Cipriani Thorne, archevêque de Lima (Pérou), le card. Edward Michael Egan, archevêque de New York (U.S.A.), le card. Eusébio Oscar Scheid, archevêque de São Sebastião do Rio de Janeiro (Brésil), le card. Gaudencio B. Rosales, archevêque de Manille (Philippines) et le card. Nicholas Cheong Jinsuk, archevêque de Séoul (Corée).

Jesús Colina