Bilan de l’année jubilaire à Lourdes : probablement 10 millions de visiteurs

Mgr Perrier fait le lien entre Québec, Sydney et Lourdes

| 1762 clics


ROME, Dimanche 14 septembre 2008 (ZENIT.org) - Au terme de l'année jubilaire pour les 150 ans des apparitions de la Vierge Marie à Lourdes, à Bernadette Soubirous, entre le 11 février et le 16 juillet 1858, le nombre des pèlerins ou visiteurs devrait être, selon Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes de dix millions, soit, dit-il, quatre millions de plus que la moyenne des six millions annuels.

Mgr Perrier a accueilli Benoît XVI lors de la prière mariale samedi soir, et avant la messe de ce dimanche, sur la « prairie », face à la grotte. Il a rencontré les journalistes samedi soir et il a évoqué ce bilan - provisoire - du jubilé.

Mais Mgr Perrier a aussi fait un lien original entre le jubilé de Lourdes, et deux autres événements tout aussi universels de l'Eglise en 2008 : le congrès eucharistique international de Québec, en juin dernier, et la Journée mondiale de la Jeunesse de Sydney, en juillet.

En effet, Mgr Perrier a annoncé que pour la traditionnelle procession eucharistique de ce dimanche après-midi, qui sera conclue par le pape, le Saint-Sacrement serait porté sur « l'Arche de la Nouvelle Alliance » que les organisateurs du congrès de Québec ont fait circuler à travers les paroisses du Canada en préparation à ce congrès qui a rassemblé plus de 15.000 personnes. Une arche qui, pour les organisateurs, a vocation à « voyager », car elle a la forme d'une barque de bois, surmontée d'un coffre décoré d'icônes peintes en Roumanie. Le coffre est aménagé pour recevoir l'évangéliaire ou un ostensoir pour les processions eucharistiques. 

Un symbole soulignait aussi le lien de la célébration de Lourdes autour du pape avec la Journée mondiale de la jeunesse de Sydney : la Croix des JMJ confiée par Jean-Paul II aux jeunes, au terme du Jubilé de la Rédemption (1983-1984) pour qu'ils la portent dans le monde entier : elle a fait plusieurs fois le tour du monde !

Et à propos du lien entre ces trois événements différents célébrés en trois lieux et trois moments différents de la vie de l'Eglise universelle en 2008, Mgr Perrier faisait observer : « Il y a une cohérence dans l'Eglise, d'un lieu à un autre mais aussi d'un temps à un autre ».

Anita S. Bourdin