Boston : Ouverture de la cause de canonisation d’un prêtre de l’Opus Dei

Le père Muzquiz, un des fondateurs de la prélature aux États-Unis

| 1379 clics

ROME, Vendredi 10 juin 2011 (ZENIT.org) – L'archidiocèse américain de Boston a ouvert la cause de canonisation du père Joseph Muzquiz, prêtre de l’Opus Dei qui participa à la l'installation de la prélature aux États-Unis, mais également au Canada, au Japon et au Venezuela. Il a travaillé de longues années dans la zone métropolitaine de Boston.

150 personnes environ, dont nombre de membres locaux de l’Opus Dei, se sont réunis le 2 juin au centre pastoral de l’archidiocèse pour l’ouverture officielle de la cause en béatification du père Muzquiz, rapporte la revue de l’archidiocèse « The Pilot ».

« Tous les chrétiens sont appelés à être des saints et nous sommes très reconnaissants à l’archidiocèse de Boston qui a bien voulu s’engager dans cet effort pour voir si le père Joseph Muzquiz a vraiment vécu une vie de saint », a dit le porte-parole de l’Opus Dei, Brian Finnerty.

Le père Muzquiz est né en Espagne en 1912, et a été admis à l’Opus Dei en 1941.

Dans les années soixante et soixante-dix, le père Muzquiz a travaillé en Europe, et a œuvré en faveur de la canonisation du fondateur de l’Opus Dei, Josemaría Escrivá de Balaguer.

De retour aux États-Unis en 1981, il y est resté jusqu’à sa mort, survenue en 1983.

La rencontre du 2 juin marque le début de la première phase du procès en canonisation, qui consiste à rassembler toutes les preuves de ses vertus héroïques chrétiennes. Si cette phase devait s’achever avec succès, la cause passera ensuite à la Congrégation pour les causes des saints.

Selon le père David Cavanagh, prêtre de l’Opus Dei et postulateur de la cause, qui a pris la parole après la prière d’ouverture, le père Muzquiz « fait partie de ces personnes qui ont persévéré jusqu’au bout sur le chemin de la sainteté, vivant une vie de vertus héroïques ».

Divers membres locaux de l’Opus Dei, présents à la célébration, ont connu personnellement le père Muzquiz, et ont réagi favorablement à l’ouverture de sa cause.

« C’était une personne extraordinairement dévouée qui comprenait clairement que Dieu l’appelait à faire quelque chose », a déclaré à la revue « Pilot » John Coverdale, membre de l’Opus Dei depuis plus de 50 ans et auteur de « Putting Down Roots : Father Joseph Muzquiz and the Growth of Opus Dei » (« Planter des racines : Le père Joseph Muzquiz et la croissance de l’Opus Dei »).