Brésil : Condamnnation du commanditaire de l’assassinat de sr Dorothy

La missionnaire défendait les paysans sans terre de l’Amazonie

| 1844 clics

ROME, Mercredi 16 mai 2007 (ZENIT.org) – Une condamnation à 30 ans de détention, la peine maximale que le juge Raymond Moises Alves Flexa pouvait appliquer, a été infligée par le tribunal de Belém au propriétaire foncier Vitalmiro Bastos Moura, 36 ans, dit "Bida", reconnu coupable d’avoir été le commanditaire de l’assassinat de Sœur Dorothy Mae Stang, indique l’agence missionnaire italienne Misna (www.misna.org).



La missionnaire américaine a en effet été tuée le 12 février 2005 dans l’État amazonien du Pará en raison de son engagement auprès des paysans "sans terre" contre la dévastation de l’Amazonie. Selon le verdict, le condamné a engagé deux tueurs pour commettre le meurtre de la missionnaire, née américaine et naturalisée brésilienne. Le frère de Sœur Dorothy, venu des États-Unis pour assister au procès, s’est exclamé : "Justice est faite".

Cette condamnation a une valeur emblématique pour tous les cas de violence et d’illégalité dont l’Amazonie a été et est encore le théâtre. On compte des centaines, voire des milliers selon les sources, d’homicides commis ces 30 dernières années au Brésil dans les luttes pour la possession de la terre ; l’État du Pará a été particulièrement frappé ces deux dernières années.