Brésil : Lancer de nouvelles pratiques missionnaires

Explications du cardinal Scherrer, archevêque de São Paulo

| 1165 clics

ROME, Mardi 7 juin 2011 (ZENIT.org) – « L’Eglise perd ses repères si elle n’a pas Jésus Christ et son Évangile toujours devant les yeux », écrit le cardinal Odilo Scherer, archevêque de São Paulo (Brésil) dans un article de la revue « O São Paulo », en référence à une des nouvelles directives de la Conférence nationale des évêques du Brésil (CNBB) concernant l’évangélisation du pays.

« Jésus Christ, rappelle-t-il, est le point de départ incontournable et constant de la vie et de la mission de l'Église ». « Sans une rencontre personnelle et contagieuse avec Lui, il n’y a ni disciples ni missionnaires, et le travail de l'Église aurait la force et la signification de n’importe quelle ONG ou initiative humaine », poursuit le cardinal.

Au regard des autres points soulignés dans le document des évêques, relatifs à plusieurs aspects de la société, de la culture, et de l'Église d’aujourd’hui, le cardinal Scherrer insiste sur l’importance d’une « nouvelle pratique missionnaire ».

« Les méthodes traditionnelles ne suffisent plus ! », déclare-t-il. « D’une pastorale de conservation, il nous faut passer à une pastorale missionnaire, à un état permanent de mission », comme le veut la nature même de l'Église. Sa caractéristique essentielle, à redécouvrir, est celle de « peuple envoyé en mission dans le monde ».

La Parole de Dieu, écrit-il est « un élément fondamental pour l’initiation à la vie chrétienne et à la formation des disciples de Dieu ». Elle doit avoir toute sa place, demeurer le point central de toute l’activité pastorale. Une activité qui consiste à faire comme a fait le Bon Pasteur qui n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et pour que les brebis aient la vie et l’aient pleinement.