Brésil : les catholiques bougent et grandissent

Bureau central des statistiques de lEglise

Rome, (Zenit.org) Jill Carnà | 600 clics

Une série de statistiques mises à jour au 31 décembre 2011, révèlent des changements considérables au sein de l’Eglise catholique au Brésil. Le dossier du Bureau central des statistiques de l’Eglise vient d’être diffusé en vue des prochaines Journées mondiales de la jeunesse, à Rio de Janeiro (23-28 juillet 2013).

Aujourd’hui, selon ces statistiques, 84,5% de la population est catholique : plus exactement 165 millions de citoyens brésiliens sur 195 millions.

L’Eglise catholique brésilienne révèle à haut niveau de vitalité et fonctionnalité qui se traduit par des chiffres en croissance et d’autres en décroissance. En procédant à des changements au niveau de ses structures (circonscriptions ecclésiastiques, paroisses et agents pastoraux) l’Eglise a su s’adapter aux nouvelles demandes.

Comparé à l’année 2011, la densité paroissiale, soit le nombre des catholiques par paroisse, est descendue de 16.444 à 15.255. La moyenne des prêtres pour chaque paroisse est par contre montée de 1,88 en 2001 à 1,92 en 2011. Dans tout le Brésil on compte 10.802 paroisses et plus de 20.000 prêtres.

Au cours de ces dix dernières années, les résultats révèlent des changements au plan des vocations et des ordinations sacerdotales. Avec une croissance de 1,41%, en 2011 il y avait 8.956 séminaristes. Ce développement est perceptible également chez les nouveaux prêtres diocésains. Ils étaient 547 en 2011 (soit plus de 28,7% en plus par rapport à 2001).

Dans la vie civile, sociale, éducative et administrative du pays, l’Eglise catholique a aussi une grande influence. En 2011, 6.882 écoles catholiques de tout niveau et ordre, travaillent ensemble avec près de deux millions d’élèves. Au total, étaient présents 1.940.299 étudiants bénéficiant de toute sorte d’instruction privée ou gérée par des ecclésiastiques.

Le nombre de centres caritatifs et sociaux, comme les hôpitaux, les centres de consultation familiale ou maisons pour personnes âgées, s’élevait à 8.597.