Brésil : Message de Benoît XVI pour la Campagne de fraternité

Une campagne œcuménique saluée par le pape

| 1898 clics

ROME, Vendredi 19 février 2010 (ZENIT.org) - Benoît XVI salue la dimension œcuménique de la « Campagne de fraternité » 2010 des chrétiens du Brésil, dans son message lu à l'ouverture de cette campagne de carême, souligne l'agence vaticane Fides.

Le président du Conseil national des Eglises chrétiennes du Brésil (CONIC), le pasteur Carlos Möller, a en effet présidé la célébration oecuménique pour l'ouverture de la « Campagne de fraternité œcuménique » (CFE) mercredi 17 février, au sanctuaire Don Bosco de Brasilia.

L'archevêque de Brasilia, Mgr João Braz de Aviz, a lu à cette occasion le message annuel de Benoît XVI, et le président de l'Eglise luthérienne a lu un message de la part du Conseil mondial des Eglises, dont il est le modérateur.

Dans son message, Benoît XVI souhaite le plein succès aux Eglises et aux Communautés ecclésiales au Brésil « qui cette année ont décidé d'unir leurs efforts pour réconcilier les personnes avec Dieu, en les aidant à se libérer de l'esclavage de l'argent ».

« Je rappelle que l'esclavage de l'argent et l'injustice ont leurs origines dans le cœur de l'homme, où se trouvent les germes d'une mystérieuse cohabitation avec le mal », ajoute le pape.

A propos du thème de la campagne, - l'économie et la vie -, le pasteur Carlos Möller a critiqué le système économique mondial, et citant de nombreuses données concernant les économies internationale et brésilienne.

Il a notamment dénoncé l'augmentation du nombre de ceux qui souffrent de la faim dans le monde en disant : « Nous devons avoir le courage de dire que le système économique actuel est immoral et insuffisant ».

« La campagne de fraternité devrait nous donner le courage de revoir les concepts économiques qui prévalent dans le monde et dans notre pays » a-t-il affirmé, condamnant par exemple les taux d'intérêts élevés et les profits des banquiers qui ne sont pas justifiés.