Brésil : restauration du Christ de Rio après la foudre

Une entreprise colossale de quatre mois

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 612 clics

Un groupe d’ouvriers spécialisés a commencé la restauration du Christ rédempteur de Rio, frappé par la foudre sur les doigts de la main droite et sur le crâne. Une entreprise colossale de quatre mois « en rappel » sur le géant de béton armé.

La statue du Christ aux bras ouverts qui surplombe Rio de Janeiro, sur le Mont du Corcovado, à 710 mètres d'altitude, a en effet été endommagée par la foudre lors d’un violent orage, durant lequel plus de 40.000 éclairs se sont déchaînés dans le ciel de Rio, le 16 janvier dernier. 

L’équipe de restauration a ouvert le chantier le 21 janvier 2014, après la bénédiction de l’archevêque de la ville, Mgr Orani João Tempesta.

Il faudra au moins 120 jours de travail pour réparer le majeur et le pouce de la main droite, ainsi que le crâne de l'immense statue en béton armé et en roche stéatite. Durant ces mois d’intervention, la visite ne sera pas fermée au public - estimé à plus de 700.000 visiteurs par an.

Les travaux de restauration seront entièrement financés par l’archidiocèse et par des entreprises privées. On prévoit une dépense totale de plus de 600.000 euros (833 mille dollars).

Inaugurée le 12 octobre 1931, la statue du Christ Rédempteur mesure 38 mètres de haut et pèse environ 1200 tonnes. Joyau historique du patrimoine brésilien, elle a été incluse dans la liste des sept merveilles du monde moderne en 2007. En 2009, la version mise à jour du Guinness World Records l'a considérée comme la plus grande statue du Christ au monde.

Transformé en sanctuaire en 2006, le Christ du Corcovado est situé au sein du Parc national de Tijuca et subit les intempéries comme le vent, la pluie et l'exposition au soleil. L’archevêché avait d’ailleurs lancé en octobre 2009 une campagne de recueil de fonds pour le restaurer (cf. Zenit du 30 octobre 2009).

Lors des Journées mondiales de la jeunesse 2013, à Rio de Janeiro, le pape François avait remis des miniatures de la statue à des représentants des cinq continents, en signe du mandat missionnaire reçu durant les JMJ : « Allez et de toutes les nations faites des disciples ! » (cf. Mt 28,18) (cf. Zenit du 28 juillet 2013)

Avec Océane Le Gall pour la traduction