Brésil: semaine nationale de la famille

Message du pape François

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 594 clics

La vie humaine doit toujours être défendue, dès la conception : le pape François demande aux parents de transmettre cette valeur à leurs enfants, dans un message pour la Semaine nationale de la famille du Brésil.

Elle est promue par la Conférence épiscopale sur le thème: " Transmission et éducation à la foi chrétienne dans la famille". 

"Chères familles brésiliennes (...)", écrit le pape François en portugais - confiant qu'il conserve dans son coeur "les joies reçues" lors de son voyage pour la JMJ de Rio - "face à la culture du rebut qui relativise la valeur de la vie humaine, les parents sont appelés à transmettre à leurs enfants la conscience que celle-ci doit toujours être défendue, dès le sein maternel, en reconnaissant qu’elle est un don de Dieu et la garantie de l’avenir de l’humanité, mais aussi à travers le soin accordé aux personnes âgées, spécialement aux grands-parents, qui sont la mémoire vive d’un peuple et qui transmettent la sagesse de la vie.

Il encourage les parents dans leur "noble et exigeante mission" d’être les premiers "collaborateurs de Dieu" dans l’orientation fondamentale de l’existence et dans la garantie d’un bon avenir pour leurs enfants.

Ilest important, ajoute-t-il, que les parents "cultivent des pratiques communes de la foi en famille, qui puissent accompagner la maturation de la foi des enfants" (Lumen fidei, 53). 

Les parents sont donc "appelés à transmettre par la parole et surtout par leurs œuvres, les vérités fondamentales sur la vie et l’amour humain, qui reçoivent une lumière nouvelle de la Révélation de Dieu".

Enfin, invoquant l’intercession de Notre Dame d’Aparecida, le pape forme le vœu que les familles puissent être "les témoins les plus convaincants de la beauté de l’amour soutenu et nourri par la foi". 

Les évêques brésiliens, se référant au document d’Aparecida, rappellent pour leur part que la famille "est un des trésors les plus importants de l’Amérique latine et elle est un patrimoine de l’humanité tout entière".

Avec Hélène Ginabat pour la traduction