Bulgarie: visite du Premier ministre Oresharski

Le pape lui offre un stylo "pour signer de bonnes choses"

Rome, (Zenit.org) Salvatore Cernuzio | 340 clics

Le pape François a reçu au Vatican, mercredi 28 mai, le Premier ministre bulgare, Plamen Oresharski, avant l’audience générale, à la Maison Sainte-Marthe.

Le premier ministre socialiste, en charge du Gouvernement depuis le 29 mai 2013, a été reçu avec sa délégation à 9h, à la Maison Sainte-Marthe : un choix pratique pour permettre au pape d’être prêt une demi-heure plus tard pour le traditionnel tour Place Saint-Pierre, avant l’audience générale.

La rencontre a duré une vingtaine de minutes, puis le pape est descendu au premier étage de la résidence pontificale pour saluer la délégation qui, selon le protocole, comptait un représentant de l’Église catholique et un représentant de l’Église orthodoxe.

Après avoir quitté le pape, M. Oresharski a rencontré le cardinal secrétaire d’État, Pietro Parolin, et le secrétaire pour les relations avec les États, Mgr Dominique Mamberti. Les entretiens se sont déroulés dans un "climat cordial", indique le Vatican.

L’audience, traditionnelle, a lieu chaque année au voisinage du 24 mai, date à laquelle la Bulgarie célèbre la fête des saints Cyrille et Méthode. C’est aussi le jour de la commémoration de l’Instruction, la culture bulgare et l’écriture slave ; en effet, l'Europe doit aux deux frères de Thessaloniques Cyrille et Méthode le premier alphabet slave: et la traduction de l’Ancien Testament et de la littérature religieuse du christianisme oriental.

Lors de l’échange des cadeaux, le premier ministre a offert au pape une grande icône traditionnelle bulgare intitulée « Jérusalem », rappelant les retables des autels orthodoxes.

Pour sa part, le pape François a offert à M. Oresharski un stylo « pour signer de bonnes choses », a-t-il dit en souriant. Il a aussi offert à chacun des membres de la délégation bulgare un petit coffret renfermant une médaille du pontificat.

Traduction de Constance Roques