Burundi : Un séminaire pour la paix et les droits de l’homme

L'importance de la formation des laïcs pour la démocratie

| 1631 clics

ROME, Mardi 21 juin 2011 (ZENIT.org) – Un séminaire d’étude sur la législation internationale relative aux droits de l’homme s’est ouvert hier lundi, à Bujumbura, à l’initiative de la commission épiscopale pour l’apostolat des laïcs du Burundi (CELA), des Mouvements d’Action catholique du Burundi (Mac), de l’Institut italien de droit international sur la paix « Giuseppe Toniolo » et du Forum international d’action catholique (FIAC).

Le séminaire a été inauguré par Mgr Evariste Ngoyagoye, archevêque de Bujumbura et président de la CELA, et par le nonce apostolique, Mgr Francesco Coppola. L’introduction des travaux a été confiée à Mgr Simon Ntamwana, archevêque de Gitega et président de l’Association des conférences épiscopales d’Afrique centrale (ACEAC), qui a passé en revue les principaux défis posés à la paix et à la démocratie dans les pays de la Région des Grands Lacs.

L’après-midi, les quelques 50 participants ont travaillé en petits groupes, réfléchissant sur le thème de la dignité humaine comme priorité éthique, soulevé lors des travaux par le coordinateur pour l’Afrique du FIAC, l’abbé Salvatore Niciteretse.

Le séminaire de Bujumbura est le premier rendez-vous d’un projet de collaboration entre l’Institut

Toniolo, le FIAC et les MAC d’Afrique centrale pour la promotion d’études sur le droit international et la paix. Ces travaux devraient aider les laïcs à donner un suivi aux contenus du synode des évêques pour l’Afrique de 2009, en favorisant la formation sur des thèmes comme la politique et la dignité humaine. Une formation qui permettra ensuite de participer au développement démocratique des pays.

D’autres sessions auront lieu au cours des prochaines années au Rwanda, en République démocratique du Congo et en Italie. Le séminaire s’achèvera vendredi 24 juin, après l’approbation d’un communiqué final des travaux.