C’est de l’amour que vient l’humilité, explique Benoît XVI

Angélus à Lourdes (2)

| 1246 clics

ROME, Dimanche 14 septembre 2008 (ZENIT.org) - C'est de l'amour que vient l'humilité, explique Benoît XVI, dans son allocution avant l'angélus de ce dimanche, à Lourdes : « L'amour maternel de Marie désarme tout orgueil », affirme le pape.

Méditant sur le « privilège » de l'Immaculée Conception qui est à la fois un don « personnel » fait à Marie et un don « pour tous », le pape a fait observer que « ce que, par gêne ou par pudeur, beaucoup n'osent parfois pas confier même à leurs proches, ils le confient à Celle qui est la toute pure, à son Coeur immaculé : avec simplicité, sans fard, en vérité ».

« Devant Marie, en vertu même de sa pureté, continuait le pape, l'homme n'hésite pas à se montrer dans sa faiblesse, à livrer ses questions et ses doutes, à formuler ses espérances et ses désirs les plus secrets. L'amour maternel de la Vierge Marie désarme tout orgueil ; il rend l'homme capable de se regarder tel qu'il est et il lui inspire le désir de se convertir pour rendre gloire à Dieu ».

Déjà, à Paris, Benoît XVI avait parlé de l'humilité, notamment à Notre-Dame et aux Bernardins (cf. Zenit 13 septembre 2008). Le pape soulignait l'humilité de Dieu en s'exclamant « Quelle merveille revêt notre action au service de la Parole divine ! Nous sommes des instruments de l'Esprit. Dieu a l'humilité de passer par nous pour répandre sa parole ». Aux Bernardins, il indiquait ce mouvement de Dieu qui se penche vers l'homme en attente d'une réponse : « L'humilité de la raison sera toujours nécessaire pour pouvoir l'accueillir. Il faut l'humilité de l'homme pour répondre à l'humilité de Dieu ».

A l'angélus, le pape évoque cette vertu dans une autre tonalité en expliquant comment Marie fait entrer dans cette simplicité : « Marie nous montre ainsi la juste manière d'avancer vers le Seigneur. Elle nous apprend à nous approcher de lui dans la vérité et la simplicité. Grâce à elle, nous découvrons que la foi chrétienne n'est pas un poids, mais elle est comme une aile qui nous permet de voler plus haut pour nous réfugier entre les bras de Dieu ».