Cambridge : Les faux espoirs du clonage, et ses risques

Selon un expert de la recherche sur les cellules souches

| 1928 clics

ROME, Jeudi 21 décembre 2006 (ZENIT.org) – Selon le professeur Austin Smith, un des grands experts de la recherche sur les cellules souches, à l’Université de Cambridge, les promesses du clonage thérapeutique ont été exagérées et les risques qu'il présente ont détourné le public d'aspects plus prometteurs de la recherche sur les cellules souches, indique la synthèse de presse de la Fondation Jérôme Lejeune (www.genethique.org).



« Alors qu'il paraît possible, en théorie, de cloner des cellules embryonnaires pour créer des tissus compatibles afin de soigner une maladie, des barrières techniques importantes indiquent que le but pourrait ne jamais être atteint », a-t-il confié au Times. La recherche sur les cellules souches issues d'embryons « surnuméraires » et sur les cellules souches adultes, est pour lui, plus apte à donner des résultats mais elle ne suscite pas autant l'intérêt du public.

Il déplore que le battage médiatique autour du clonage ait encouragé l'erreur de croire qu'il est essentiel de travailler sur toutes les cellules souches et ait terni la recherche avec le scandale du Pr Hwang.

Pour le Pr Smith, les expériences de clonage sont faites uniquement par curiosité intellectuelle et la communauté scientifique devrait clarifier les limites à fixer. La promotion du clonage dépasse ses possibilités réelles. Se pose alors la question de ce qui a vraiment une utilité.

Le Pr Smith préfèrerait que les scientifiques se focalisent sur la compréhension basique des cellules souches embryonnaires et des cellules souches adultes, lesquelles seront étudiées dans le Wellcome Trust Centre for Stem Cell Research in Cambridge, qui a officiellement ouvert ses portes le 18 décembre et dont il est le directeur.

Il critique les tentatives faites pour obtenir des cellules embryonnaires sans détruire l'embryon humain, par souci "éthique". Ces expériences supposent un malaise "éthique" chez les scientifiques et font, selon lui, le jeu des lobbies qui protègent l'embryon.

© genethique.org
Chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées dans l'encadré noir. Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

Source : Timesonline.co.uk (Marc Henderson) 20/12/06