Cameroun : Les citoyens appelés à changer « radicalement » de mentalité

Lettre pastorale de l’archevêque de Douala à la veille des présidentielles

| 1295 clics

ROME, Jeudi 29 septembre 2011 (ZENIT.org) – Sacrifice, renoncement, amour, sens du devoir et de l’honneur : c’est ce qu’attend de tous les Camerounais, l’archevêque métropolitain de Douala, Mgr Samuel Kleda, à la veille de l'élection présidentielle du 9 octobre prochain.

Dans une lettre pastorale publiée le 26 septembre (http://www.leffortcamerounais.info/), Mgr Kleda, appelle chacun à voir cette élection comme un tournant vers « une paix véritable dont l’inspiration repose essentiellement sur le projet de vie de Dieu au centre duquel se trouve la personne humaine ».

Après avoir mis en garde contre le risque de « résurgence des démons de la division, des intimidations, de la violence et de bien d’autres travers susceptibles de perturber la cohésion sociale, déjà bien précaire, dans notre pays », Mgr Kleda appelle à un changement radical de mentalité, à « accepter humblement les erreurs du passé », et à donner une « preuve sincère » de la volonté de « servir selon la vérité et dans un esprit d’amour ».

Seule cette attitude, estime l’archevêque, « est capable d’ouvrir les yeux sur les vrais et graves problèmes » auxquels chaque Camerounais se trouve confronté et d’y apporter de « vraies solutions ».

« Une élection organisée de manière libre, transparente, sans fraude, sans violence : voilà ce qui attestera la maturité politique des Camerounais », insiste-t-il. A cette fin, « ne nous laissons pas corrompre par des dons flatteurs et des discours mensongers. Engageons-nous pour la vérité, pour le bien de tous les Camerounais et pour la paix véritable » .

Isabelle Cousturié