Canada : célébrations en l'honneur de Kateri Tekakwitha

Un grand honneur pour les peuples autochtones

| 1565 clics

Anne Kurian

ROME, mercredi 12 septembre 2012 (ZENIT.org) – Le Sanctuaire de Kateri Tekakwitha à Kahnawake, au Québec, organise des célébrations en vue de la canonisation de la bienheureuse Kateri Tekakwitha, le 21 octobre 2012.

La canonisation de l’amérindienne (1656-1680) sera célébrée par Benoit XVI, Place Saint-Pierre à Rome, le 21 octobre 2012 (cf. Zenit du 16 février 2012).

Selon les mots de Mgr Richard Smith, président de la Conférence des évêques du Canada, cet événement représente un « grand honneur » pour toute l’Amérique du Nord et « en particulier pour ses peuples autochtones puisque Kateri sera la première des leurs à se voir octroyer cette dignité ».

Le site du Sanctuaire de Kateri Tekakwitha propose différents évènements, dont une vigile de prière, le 20 octobre 2012, veille de la canonisation. Le dimanche 21 octobre à 9 h, le sanctuaire rediffusera la messe de la canonisation célébrée en la basilique Saint-Pierre de Rome. Puis une messe sera célébrée à 10 h 30, et un temps d’adoration suivra, se terminant par une bénédiction à 19 h.  

Les cérémonies se dérouleront principalement en anglais, avec des parties en français et en mohawk.  Situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent et à 20 km au sud-ouest du centre-ville de Montréal, le sanctuaire est à l’intérieur de l’église de la Mission Saint-François-Xavier, à Kahnawake dans le diocèse de Saint-Jean-Longueuil.

Le diocèse organise également une conférence à la bibliothèque Sainte-Catherine, le 18 octobre 2012, par Gilles Laberge, historien, intitulée « Comment une jeune iroquoise du fond des bois a-t-elle pu faire son entrée au firmament de la chrétienté ? »

Ce « personnage unique » remet en question tous les acquis sur la civilisation amérindienne, explique un communiqué. La conférence se propose donc de suivre le cheminement de cette jeune « sauvagesse » iroquoise qui est devenue, à la suite de son baptême par un missionnaire jésuite, une « figure exemplaire de l’Église catholique en Amérique du Nord ».

L’historien s’arrêtera sur « l’époque héroïque de la Nouvelle-France » et s’intéressera plus particulièrement à la « communauté des Iroquois-Mohawks qui a pris racine au bord du fleuve Saint-Laurent, aux portes de Montréal », à leurs « modes de vie », au rôle des pères jésuites et aux « grands bouleversements vécus lors de cette période de contact avec la civilisation européenne ».

Enfin, une célébration d'actions de grâces aura lieu à l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, à Montréal, le 4 novembre 2012.

Par ailleurs, le Sanctuaire des Saints Martyrs canadiens à Midland, en Ontario, organise une célébration spéciale, le dimanche 21 octobre 2012. La journée comprendra entre autres une procession avec les reliques et la statue de la bienheureuse Kateri, ainsi qu’une messe.

Le sanctuaire de Kateri Tekakwitha et son musée à Kahnawake peuvent être visités tout au long de l'année.

Le diocèse de Saint-Jean-Longueuil propose en outre un voyage à Rome, du 9 octobre au 25 octobre 2012, notamment pour assister à la cérémonie de canonisation. Les participants se rendront à la veillée de prière du 20 octobre 2012 et à la messe d’action de grâce le 22 octobre en la basilique Saint-Jean-du-Latran.