Canada : De l’importance de la justice sociale dans la vie de l’Église

Ouverture de l’assemblée annuelle des évêques

| 1491 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 28 octobre 2003 (ZENIT.org) – De l’importance de la justice sociale dans la vie de l’Église: ce sera l’un des thèmes abordés par l’Assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques du Canada, qui s’est ouverte aujourd’hui dans le diocèse de Trois-Rivières, à Cap-de-la-Madeleine. Elle s’achèvera le 31 octobre.



Les évêques étudieront entre autres le mandat de la Commission des affaires sociales. Pour ce faire, ils ont invité Mgr Diarmuid Martin, archevêque coadjuteur de Dublin, en Irlande, et ancien Observateur permanent du Saint-Siège aux Nations unies à Genève, à traiter de l’importance de la justice sociale dans la vie de l’Église. Mgr Martin est considéré comme un expert en cette matière.

Les assises annuelles de l’épiscopat canadien se tiennent habituellement dans les jours suivant la fête de l’Action de grâce, mais en raison des célébrations entourant le 25e anniversaire de pontificat de Jean-Paul II prévues à cette période, les dates et le lieu de l’assemblée ont dû être changés.

La Conférence épiscopale a donc choisi de retourner à la basilique de Notre-Dame du Cap où elle a tenu sa Plénière en 1997.

Quelque 80 évêques canadiens prennent part annuellement à l’Assemblée plénière de la CECC pour dresser un bilan de la dernière année pastorale, discuter des grands projets et travaux de leur conférence épiscopale pour les années à venir ainsi qu’élire son président et les membres de son bureau de direction.

Parmi les autres sujets à l’ordre du jour, notons le débat actuel entourant la définition du mariage et un rapport du comité de la jeunesse et des vocations établi à la suite de la tenue de la Journée mondiale de la jeunesse 2002 et du Congrès continental sur les vocations.

La CECC est l'assemblée de tous les évêques catholiques du Canada (cf. www.cccb.ca). La Conférence soutient les évêques canadiens dans leur travail en mettant à leur disposition des personnes-ressources et des spécialistes dans divers champs d’expertise. Elle s'occupe de dossiers et d'activités à caractère national et international et offre aussi aux évêques un lieu pour qu’ils puissent échanger sur leur ministère, sur la vie de l’Église et sur les grandes questions de l’heure.