Canada : Les évêques toujours solidaires des chrétiens en Terre Sainte

Visite à Jérusalem du 12 au 15 janvier

| 527 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 9 janvier 2004 (ZENIT.org) - Pour la troisième année consécutive, du 12 au 15 janvier, une délégation canadienne participera à une rencontre pour discuter de l’avenir de la Terre Sainte et des nombreux problèmes auxquels sont confrontés les chrétiens de cette partie du monde, indique un communiqué de la conférence épiscopale canadienne (cf. www.cccb.ca).



"Mgr Brendan M. O’Brien, président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) et Mgr Peter Schonenbach, P.H., secrétaire général de la CECC, ont répondu à l’invitation à l’Assemblée des Ordinaires de la Terre Sainte. Ils se joindront à des confrères américains, sud-américains et européens venus non seulement prendre connaissance de la situation qui prévaut actuellement sur les terres qui ont vu naître et vivre Jésus, mais aussi démontrer leur solidarité avec leurs frères et sœurs d’Israël et de Palestine. Les délégués profiteront d’ailleurs de l’occasion pour rapporter auprès des autorités ecclésiales locales les démarches effectuées dans leur pays respectif afin de dénouer le conflit qui persiste", commente le communiqué.

"À l’instar de l’année dernière, ajoute ala même source, quelques-uns des participants rencontreront M. Yasser Arafat, le président de l’Autorité palestinienne, et M. Moshe Katsav, président de l’État d’Israël. Ces rencontres devraient avoir lieu le mercredi 14 janvier. Rappelons qu’en 2003, Mgr Jacques Berthelet, C.S.V., alors président de la CECC, avait pris part à ces réunions avec les représentants politiques".

"En 2004, les échanges aborderont entre autres, précise le communiqué, des questions telles que l’implantation d’un plan pastoral par l’Église catholique en Terre Sainte. D’autre part, des théologiens des trois grandes religions – le judaïsme, l’islam et le christianisme – tenteront d’exposer de quelle façon leurs visions théologiques différentes peuvent conduire à une recherche commune de la paix".