Canada : Une lettre pastorale sur la chasteté

« Vivre chastement aujourd’hui, c’est aller à contre-courant ! »

| 2030 clics

ROME, Vendredi 28 janvier 2011 (ZENIT.org) - La Commission pour la doctrine de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) vient de publier une lettre pastorale sur la chasteté à l'intention des jeunes.

« La chasteté est un vrai défi aujourd'hui, en particulier pour les jeunes de notre pays. Nous voulons apporter un encouragement aux jeunes qui s'efforcent de vivre une vie chaste, leur dire que leurs évêques les accompagnent dans la prière et que nous sommes là pour les soutenir et les encourager », a déclaré  le président de la Commission, Mgr J. Michael Miller,

C.S.B., archevêque de Vancouver.

« Je suis certain, que les jeunes s'efforcent d'être fidèles à l'Evangile et qu'ils ne sont pas effrayés par les  exigences de l'amour authentique, le seul, en définitive, qui procure la vraie joie », a-t-il ajouté.

Dans cette lettre pastorale, la Commission prodigue conseils et encouragements aux jeunes catholiques qui souhaitent emprunter « ce chemin ambitieux ».

« Vivre authentiquement le langage sexuel de nos corps est ce que l'Église appelle la ‘chasteté' », explique le document. « Aujourd'hui la chasteté est souvent confondue avec le fait d'être vieux jeu, avec une peur de la passion ou avec une inhibition sexuelle. Mais en réalité elle est bien plus que la simple absence de rapports sexuels ».

La Commission rappelle les difficultés à vivre la chasteté « dans la culture hypersexualisée du monde occidental contemporain ». « Dans une culture qui veut tout avoir tout de suite, la chasteté enseigne l'attente. Voulons-nous un rapport sexuel sur-le-champ ou aspirons-nous à quelque chose de plus, à condition d'y mettre le temps ? ».

« Vivre chastement aujourd'hui, c'est aller à contre-courant ! », rappelle le document. « La chasteté est un défi mais elle n'est pas impossible », affirme-t-il en invitant les jeunes à vivre « en union avec le Christ en recevant régulièrement les sacrements ; en particulier le sacrement de la Réconciliation ».

Le document évoque enfin des exemples « frappants de pureté, de chasteté, de charité et de joie, de véritables temples de l'Esprit Saint » : saint Augustin, la Bienheureuse Kateri Tekakouitha, le Bienheureux Pier Giorgio Frassati et sainte Gianna Beretta Molla.

Le lancement de la lettre pastorale s'accompagne d'une production vidéo de Télévision Sel et Lumière. On peut télécharger la lettre depuis le site www.cecc.ca et commander des copies imprimées au Service des éditions de la CECC, à www.editionscecc.ca.