Caritas Europa préoccupée par les objectifs du millénaire

Une série de recommandations avant l’échéance de 2015

| 2125 clics


ROME, Vendredi 7 mai 2010 (ZENIT.org) - A cinq ans de l'échéance des objectifs du millénaire, la confédération européenne des Caritas, Caritas Europa, attire l'attention de l'Union européenne sur la nécessité de répondre aux besoins essentiels des populations les plus pauvres de la planète, et lui fait des recommandations. 

Dans un manifeste et une lettre ouverte aux gouvernements européens, à l'approche du conseil européen des affaires étrangères prévu les 10 et 11 mai, la confédération fait des propositions pour l'action de l'Europe en faveur des objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Les OMD sont les cibles que la communauté internationale s'est données en vue de réduire de moitié la pauvreté dans le monde et d'améliorer la situation des plus démunis.

« Des objectifs qui devraient être atteints en 2015, selon les décisions de l'ONU », rappelle Caritas Europa dans un communiqué. « Mais au vu de la situation toujours critique de nombreux pays en développement, les organisations non gouvernementales doutent que cette promesse puisse être tenue ». 

Caritas Europa recommande entre autres aux gouvernements de concentrer leurs efforts sur « les besoins basiques des populations avant toute autre considération géopolitique ou commerciale » ; d'intégrer « les exigences du développement durable dans toutes les politiques européennes », et de tenir compte de « l'impact des migrations dans la réalisation des objectifs du millénaire ».

La confédération leur demande également de donner « la garantie que l'aide fondée sur les taxes atteigne au maximum son objectif de réduction de la pauvreté pour le développement ». Pour cela, elle souhaite «  l'établissement de mécanismes institutionnels forts dans et entre les institutions européennes et les Etats membres ». 

Mariue Wanders, secrétaire général de Caritas Europa, déclare que les objectifs du millénaire pour le développement « ne sont pas une question de tenue de ses engagements par l'Union européenne, mais une question de survie » des populations les plus vulnérables de la planète.

Le grand sommet des objectifs du millénaire pour le développement aura lieu du 20 au 22 septembre 2010.

« Nous ne pouvons pas décevoir les milliards de personnes qui attendent de la communauté internationale qu'elle mette en œuvre les engagements pris dans la déclaration du millénaire pour un monde meilleur. Réunissons-nous en septembre pour tenir notre promesse », avait déclaré le secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon, en annonçant la tenue du sommet. 

Cette réunion de haut niveau, cinq ans avant l'échéance de 2015 et d'autres objectifs internationaux de développement, devra analyser les progrès réalisés jusqu'ici,

Le Rapport du secrétaire général intitulé : « Tenir les engagements pris » servira de base aux délibérations des Etats-membres en vue de la publication de propositions concrètes dans le document final du sommet. 

« Notre monde possède les connaissances et les ressources nécessaires à la réalisation des OMD », estime M. Ban Ki-moon dans ce rapport. Ne pas atteindre ces objectifs « serait un échec moral et pratique inacceptable ». 

Isabelle Cousturié