Catéchèse de Benoît XVI : Claire et François d’Assise ou l’amitié spirituelle

| 2981 clics

ROME, Mercredi 15 septembre 2010 (ZENIT.org) - « L'amitié est l'un des sentiments humains les plus nobles et les plus élevés », fait observer le pape Benoît XVI à propos de sainte Claire et de saint François d'Assise.

Le pape a en effet poursuivi sa nouvelle série de catéchèses sur les femmes qui ont influencé fortement l'histoire de l'Eglise, commencée il y a deux semaines par un portrait de la mystique du XIIe siècle, sainte Hildegarde de Bingen.

Le pape est venu ce mercredi matin de Castel Gandolfo en hélicoptère pour donner cette catéchèse en la salle Paul VI du Vatican.

« A 18 ans, abandonnant tout, la noble Claire d'Assise rejoignit saint François. Il fut pour elle un maître qui l'enseigna et un ami. Leur amitié fut un puissant stimulant pour parcourir le chemin vers la sainteté. François et Claire se sont complétés dans leur recherche de Dieu, capable d'unir dans un même esprit ceux qui la partagent. Les deux saints ont fondé leur vie sur la même radicalité de l'Evangile », a expliqué le pape.

A propos de la maternité spirituelle de sainte Claire, le pape cite ses lettres à sainte Agnès de Bohème en disant : « L'une des quatre lettres que Claire envoya à sainte Agnès de Prague, fille du roi de Bohême, qui voulut suivre ses traces, parle du Christ, son bien-aimé Époux, avec des expressions nuptiales qui peuvent étonner, mais qui sont émouvantes : « Alors que vous le touchez, vous devenez plus pure, alors que vous le recevez, vous êtes vierge. Son pouvoir est plus fort, sa générosité plus grande, son apparence plus belle, son amour plus suave et son charme plus exquis. Il vous serre déjà dans ses bras, lui qui a orné votre poitrine de pierres précieuses... lui qui a mis sur votre tête une couronne d'or arborant le signe de la sainteté » (Première Lettre: FF, 2862) ».

Et à propos de saint François d'Assise, le pape a également expliqué que « l'amitié est l'un des sentiments humains les plus nobles et les plus élevés que la Grâce divine purifie et transfigure ».

Il a également cité un passage de saint François de Sales : « Comme saint François et sainte Claire, d'autres saints également ont vécu une profonde amitié sur leur chemin vers la perfection chrétienne, comme saint François de Sales et sainte Jeanne-Françoise de Chantal. Et précisément saint François de Sales écrit : 'Il est beau de pouvoir aimer sur terre comme on aime au ciel, et d'apprendre à s'aimer en ce monde comme nous le ferons éternellement dans l'autre. Je ne parle pas ici du simple amour de charité, car nous devons avoir celui-ci pour tous les hommes; je parle de l'amitié spirituelle, dans le cadre de laquelle, deux, trois ou plusieurs personnes s'échangent les dévotions, les affections spirituelles et deviennent réellement un seul esprit' (Introduction à la vie de dévotion, III 19) ».

Benoît XVI a souligné également que « pendant 40 ans, Claire vécut avec ses compagnes dans l'humilité, la joie et dans une pauvreté totale, se confiant totalement en la Providence divine ».

D'où un rayonnement extraordinaire : « Du couvent de Saint-Damien, la lumière qui semblait cachée par la vie cloîtrée se répandit peu à peu au dehors jusqu'aux confins du monde. Première femme à rédiger une Règle écrite qui reçut l'approbation pontificale, Claire eut ainsi un rôle considérable dans l'Eglise, lui donnant une impulsion décisive pour son renouvellement. Les innombrables fruits que continue de produire son charisme, en témoignent ».

Le pape tire de ses enseignements et de sa vie un exemple pour la vie consacrée féminine : « A travers la vocation nuptiale de la Vie consacrée, l'Eglise apparaît ce qu'elle est et sera pour toujours : l'Epouse du Christ. Chers amis, les saints et les saintes sont les grands bienfaiteurs de l'humanité. Ils renouvellent le monde en répandant l'amour inspiré par l'Evangile. Puissions-nous, comme eux, nous laisser instruire par « la bienheureuse pauvreté, la sainte humilité et l'inexprimable charité » du Christ ! »

Le texte intégral de la catéchèse de Benoît XVI est disponible dans la section « Documents ».

Anita S. Bourdin