Catéchèse du mercredi : S. Paul et l’Esprit Saint dans les baptisés

Suite des catéchèses sur la communion dans l’Eglise

| 2072 clics

ROME, Mercredi 15 novembre 2006 (ZENIT.org) – L’apôtre Paul et la présence du Saint Esprit en tout chrétien, a été le thème de l’audience générale du mercredi.



Il faisait de nouveau un temps splendide à Rome pour l’audience de ce mercredi place Saint-Pierre et des dizaines de milliers de fidèles y étaient présents.

Le pape annonçait que « l’Apôtre Paul nous parle du Saint Esprit et de sa présence en nous ». C’était la troisième catéchèse de Benoît XVI sur l’apôtre Paul – un « géant » - sa vie et son enseignement (cf. Zenit des 25 octobre et 8 novembre). Le pape a annoncé ces catéchèses sur les Apôtres dans le cadre de sa réflexion sur la communion dans l’Eglise.

« Il nous montre son influence, expliquait le pape, non seulement sur l’agir, mais aussi sur l’être du chrétien. L’Esprit nous rejoint jusque dans nos profondeurs les plus intimes. Il nous établit dans une relation de filiation par rapport à Dieu, qui nous considère comme ses enfants ».

« Paul nous enseigne qu’il n’y a pas de vraie prière sans la présence de l’Esprit en nous, ajoutait le pape. En effet, l’Esprit supplée nos faiblesses et il offre au Père notre adoration et nos aspirations les plus profondes. Cela demande une communion vitale avec l’Esprit, qui agit plus que nous pouvons ou que nous savons faire ».

« D’autre part, l’Esprit nous introduit dans le rythme de la vie divine, qui est vie d’amour, nous rendant participants des relations qui existent entre le Père et le Fils », précisait Benoît XVI.

« Ainsi, concluait le pape, lorsque Paul énumère les fruits de l’Esprit, il met l’amour à la première place. Et, puisque par définition l’amour unit, cela signifie que l’Esprit est créateur de communion dans la communauté chrétienne et qu’il nous incite à nouer des relations de charité avec tous les hommes. C’est pourquoi, lorsque nous aimons, nous donnons de l’espace à l’Esprit et nous lui permettons de s’exprimer pleinement ».