Catholiques de Corée du Nord invités à la messe du pape à Séoul

Visite historique du card. André Yeom Soo-jung

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 705 clics

Des catholiques de Corée du Nord sont invités à venir participer à la célébration présidée par le pape François à Séoul le samedi 16 août, annonce le père John Bosco Byeon, directeur national des Œuvres pontificales missionnaires en Corée et sous-secrétaire de la Conférence épiscopale, à l’agence vaticane Fides. Les autorités de Pyongyang seraient décidées à « vouloir considérer cette invitation avec attention ».

Le voyage du pape François en effet en Corée du Sud du 14 au 18 août, annoncé en janvier dernier, a été confirmé le 10 mars. Il présidera les célébrations de la VIe Journée asiatique de la jeunesse (Asian Youth Day 2014) qui a lieu à Daejeon, du 10 au 17 août, sur le thème: « Jeunesse d’Asie, réveille toi ! La gloire des martyrs brille sur toi ! »

Un message de paix

Le pape François présidera la messe le 18 août, à Séoul, pour la béatification du Serviteur de Dieu Yun Ji-Chung (Paul) et de ses 123 compagnons, martyrs chinois et coréens. Il sera porteur d’un « message pour la paix » dans la péninsule coréenne.

Une délégation catholique sud-coréenne composée de représentants de l’archidiocèse de Séoul et de la Conférence des évêques catholiques de Corée, s’est en effet rendue en Chine, à Shenyang, les dimanche 18 et lundi 19 mai, pour y rencontrer un groupe de catholiques du Nord : il leur ont transmis une invitation à venir voir le pape en août.

Le mercredi 21 mai, l’archevêque de Séoul - que le pape a créé cardinal le 22 février dernier -, André Yeom Soo-jung, s’est lui-même rendu brièvement en Corée du Nord dans la zone industrielle frontalière de Kaesong où des entreprises emploient des Coréens du Nord et du Sud. Une « visite historique », commente Fides : il est le premier cardinal à s’être rendu en Corée du Nord pour y rencontrer les catholiques sud-coréens. Le cardinal « a exprimé l’espoir de pouvoir continuer le dialogue entre les deux Corées afin de promouvoir la paix », souligne Fides.

Pour le bien de tout le peuple coréen

Le pape François a évoqué la situation de la péninsule coréenne le 13 janvier dernier, dans son discours au Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège: « À l’occasion du 50ème anniversaire des relations diplomatiques avec la République de Corée, je voudrais implorer de Dieu le don de la réconciliation dans la péninsule, souhaitant que, pour le bien de tout le peuple coréen, les parties concernées ne se lassent pas de chercher des points de rencontre et de possibles solutions. »

Il a souhaité l’ouverture de tous les pays et la liberté religieuse pour les chrétiens du continent: « Le Saint-Siège regarde avec grande espérance les signes d’ouverture qui viennent de pays de grande tradition religieuse et culturelle, avec lesquels il désire collaborer à l’édification du bien commun. »

« Aujourd’hui, une seule église existe officiellement à Pyongyang, où les prêtres sud-coréens célèbrent parfois la messe devant une assemblée sélectionnée par les autorités locales lors des rares missions dans le Nord, comme celles organisées par la Caritas Corée », indique Radio Vatican.

Ce sera le troisième voyage international du pape François après les Journées mondiales de la jeunesse à Rio, au Brésil, en juillet 2013, et la Terre Sainte, les 24-26 en mai

Le pape Jean-Paul II a effectué deux visites en Corée du Sud en 1984 (3-7 mai) et en 1989 (7-9 octobre), notamment pour canoniser les martyrs de Corée, le 6 mai 1984, à Séoul.